Etalons : Abdoulaye Soulama n’est plus

6998 0

L’international burkinabè Abdoulaye Soulama, est décédé le vendredi 27 octobre 2017 suite à une longue maladie. Rentrée du Ghana où il a passé une grande partie de sa carrière, Abdoulaye Soulama s’est retranché dans sa ville natale à Banfora avant de perdre la vie à Bobo-Dioulasso.

Le monde du football burkinabè est en deuil. L’ancien ’international gardien des Étalons Abdoulaye Soulama a rendu son dernier souffle le vendredi 27 octobre 2017 à Bobo-Dioulasso. Malade, l’ancien portier des Étalons avait été hospitalisé en début d’année au centre hospitalier régional de Banfora.

Né le 29 novembre 1979, Abdoulaye Soulama a commencé ses premiers pas au football à l’Union Sportive de la Comoé (USCO) de Banfora. Il est aussi passé dans des clubs comme l’Association sportive des fonctionnaires de Bobo-Dioulasso (ASFB) et l’ASFA Yennenga. Son dernier club en date est le Heart Of Oak d’Accra qu’il a rejoint après avoir quitté l’Asante Kotoko de Koumassi (Ghana) où il était d’ailleurs le capitaine. Il avait fait un tour en Algérie (CA Batan) avant de passer deux ans au club turc de Denezilispor où il a disputé 25 rencontres en deux ans.

Troisième gardien lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 1998 au Burkina, Abdoulaye Soulama a remporté la médaille d’argent à la CAN 2013 en Afrique du Sud sous les ordres de Paul Put. D’ailleurs, il a dû quitter ses coéquipiers en pleine compétition après avoir appris la mort de son père. Ce jour-là, il a écopé d’un carton rouge contre l’Ethiopie (4-0).

Abdoulaye Soulama fait partie de la légende des grands gardiens de but que le Burkina Faso a connus. 

Au mois d’avril dernier, c’est son frère qui perdait la vie suite à un accident de la circulation.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre