Alexis Zabré : « L’ANEB n’a jamais appelé à la haine »

2981 7

Suite aux violences éclatées entre des étudiants, ce mercredi 6 décembre 2017 à l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki Zerbo, le Président de l’Association nationale des étudiants du Burkina (ANEB), Alexis Zabré, a tenu à apporter son point de vue.

Pour le Président de l’ANEB, Alexis Zabré, la structure estudiantine à caractère syndical n’est mêlée ni de près ni de loin dans cette affaire.

Voici sa lecture de la situation : « Véritablement, nous avons appris comme tout le monde qu’il y a eu des affrontements au niveau du campus universitaire. Selon nos éléments d’informations, ce sont des étudiants qui ont été montés par les autorités universitaires pour empêcher certains étudiants à donner des informations à leurs camarades dans les différentes classes. C’est ce qui a fait dégénérer la situation.

Sinon, cela se fait d’habitude. Les étudiants se passent des informations de classe en classe. L’ANEB n’a jamais appelé à la haine.

Lors de sa conférence de presse, le 21 novembre 2017, l’ANEB a clairement dénoncé les agissements des autorités universitaires qui sèment les germes de la division et de la confrontation fratricide entre les étudiants.

Ils font frapper les étudiants les uns contre les autres. Le montage des étudiants, c’est le travail des autorités. Depuis des années, c’est ainsi. Lorsqu’il y a des revendications et à l’absence de réponse, les autorités universitaires travaillent à diviser les étudiants et à les monter les uns contre les autres ».

Propos recueillis par Irmine KINDA

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

There are 7 comments

  1. J pense que en tant que président il est important de discipliner tes éléments, parce que si tu dis q c  »d’après » tu n’a pas encore la vraie version des faits.ils sont venus te raconté ce qu’ils veulent.si vous avez un problème avec l’admistration allez les voir, et cessez de frapper des innocents.

  2. Mon cher Alexy .arrête de de foutre de la nation. C’est pas les mêmes senariots que vous membre de l’ANEB, le 11 avril 2011 à l’UPB, vous avez créer la merde on ses tabasser. Et après c’est pour sortir dire des connerries. Mrd

  3. Mon cher Alexy .arrête de de fourre de la nation. C’est pas les mêmes senariots que vous membre de l’ANEB, le 11 avril 2011 à l’UPB, vous avez créer la merde on ses tabasser. Et après c’est pour sortir dire des connerries. Mrd

  4. C est vraiment dommage triste et revoltant d assister a une telle déchirure dans un milieu tel l université . J espère et prie pour que les uns et les autres se ressaisissent et ceux ayant commis ces actes ignobles soient punis conséquemment

  5. Les mots couchés ici vont à l’endroit de M. Alexis Zagré:  » Votre structure a été très importante pour les étudiants mais c’est avant votre arrivé. Toi Président de l’Aneb, tu es entrain d’éloigner la structure de ses objectifs d’antan qui sont entre autres défendre les intérêts de tous genre des étudiants, promouvoir la cohésion entre les étudiants, cadrer les luttes des étudiants, etc… Ce qui vient de se passer à l’université est la preuve tangible que votre structure représente un danger pour le cursus de tous les étudiants. Je suppose que vous allez grever jusqu’à ce que le conseil lève la sanction ?? C’est honteux de vouloir forger une arme qui tend à protéger des étudiants fautifs et irresponsable comme celui de Anglais II, tu sais bien de qui je parle et je ne mentionnerai pas son identité. Je pense qu’il n’y a pas l’intellectuel dans votre structure, sinon cet incident n’aurait pas vu le jour !
    Prouvez moi le revers, M. Le Président.

  6. Je voulais juste interpeler mon frère Alexis Zabré à savoir que tous ce qu-il est entrain de dire n’a pas de sens, et c’est irresponsable de ta part. Pour quelqu’un qui est sensé être un intellectuel ne s’exprime pas de la sort. Ta réaction laisse voir que tu est le premier responsable de cet acte d’incivisme et de barbarie que même les animaux ne pratiquent plus. Si tu n’étais pas présent, ce bazar n’aurait pas eu lieu, et voila tu veux rejeté la faute sur ceux qui ont exécuté tes ordres. Puisque tu es intellectuel en « grêve »et en revendication, tu pourra tenir tête à la justice.

  7. Quelle mensonge. Il dit qu’il « a apris » comme s’il n’y était pas. Je le connais bien. Déjà il faut être juste envers soi-même et envers les autres lorsqu’on se réclame militant de la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre