Fasofoot : Les arbitres burkinabè en stage de recyclage

1261 0

La Commission centrale des arbitres (CCA) organise du vendredi 12 au dimanche 14 janvier 2018, un stage de recyclage pour les arbitres de football de première division. L’objectif est de permettre à ces hommes en noir du Fasofoot d’être au niveau lors de la reprise du championnat national.

Ces arbitres analysent une vidéo soumise par les encadreurs

Après la fin de la phase aller du championnat national de football de première division et la trêve à l’occasion du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2018, la Commission centrale des arbitres dirigée par Koudougou David Yaméogo a organisé un stage de perfectionnement pour les arbitres de l’élite du football burkinabè. « C’est pour permettre de se familiariser aux modifications des lois du jeu, uniformiser les décisions et permettre un échange direct entre les arbitres et ceux qui les dirigent », a expliqué Koudougou David Yaméogo. Ce stage a débuté dans la matinée du vendredi 12 janvier 2018 par un test physique au centre technique de la Fédération burkinabè de football (FBF).

Dans la soirée, les stagiaires, répartis en plusieurs groupes où à travers des vidéos, ont analysé des phases de jeu. « Ils partagent, ils échangent, ils discutent, ensuite, on se trouvera pour travailler sur ce qu’ils auront trouvé comme réponse. Si ça ne va pas dans le bon sens, c’est le moment de recadrer pour uniformiser les prises de décisions », constate Yaméogo.

Joachim Millogo, responsable de la formation au niveau de la CCA a mis l’accent sur le hors-jeu, la faute de main, les avantages mais aussi les duels qui constituent les principales difficultés auxquelles font face certains arbitres. « On a constaté que les arbitres rencontraient des difficultés pour l’application de l’avantage. On a décidé d’échanger avec eux et avec des images à l’appui pour qu’à l’avenir il y ait de l’amélioration », explique Joachim Millogo.

S’il reconnait qu’il y a des modifications et que le public ne suit pas toujours ces changements, il pense qu’il faut souvent sensibiliser le public sportif pour qu’il ait une bonne compréhension de l’application des règles.

Jean Ouattara, arbitre de D1 participe à cette formation. Il reconnait que l’opportunité de ce stage  permet de se perfectionner sur les actions les plus décriées comme le hors-jeu. « Dans le football aujourd’hui, le hors-jeu est une action importante. Sur chaque but, il faut savoir déterminer si l’attaquant n’est pas dans cette position. Voilà pourquoi, il faut être concentré surtout quand c’est à quelques millimètres près, il faut réfléchir une fraction de seconde », confie Jean Ouattara qui ajoute que certains confrères n’avaient pas eu l’occasion de réviser ces formations dans des situations pareilles.

A la fin du stage,  une évaluation sera faite pour voir si les participants ont bien assimilé.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre