Bilan du Tour du Faso 2018 : « Le Burkina a fait preuve de son génie et son talent »

572 0

Le Comité national d’organisation (CNO) du Tour du Faso 2018 a fait le bilan de la 31e édition tenue du 26 octobre au 4 novembre 2018 avec le sacre du Burkinabè Mathias Sorgho. Le Président de cette commission Yasnemanagré Sawadogo a tiré un bilan positif de cette édition.

Le comité d’organisation tire satisfaction de l’organisation de la 31 édition du Tour du Faso

Contrat rempli pour le comité d’organisation de la 31e édition du Tour du Faso 2018 qui a répondu à ses engagements de redevabilité le mardi 20 juin 2018 à Ouagadougou. « A l’approche et pendant le Tour du Faso 2018 la pression était énorme. Je suis à l’aise car nous sommes là pour contempler notre victoire. Oui, nous sommes des vainqueurs ! », a clamé  le président de la Commission nationale d’organisation Yasnémanagré Sawadogo, également président de la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC) qui a tenu à exprimer son soulagement.

Pour lui, dans le contexte sécuritaire qui est celui du Burkina, « sillonner le pays de long en large avec un peloton joliment coloré est l’une des plus belles victoires sportive, politique et diplomatique » du Burkina. De son point de vue, les images du tour du Faso diffusées sur les différentes stations de télévisions  mettent à mal la logique de psychose perçue de l’extérieur.

Certains sponsors n’ont pas encore versé leurs montants

Les recettes de cette 31e édition du Tour du Faso 2018 remontent à 423 millions 33 mille 20 francs CFA pour 415 millions de F CFA de dépenses. « Mais ce bilan est théorique car nous n’avons pas encore effectué tous les paiements », explique le Président de la Fédération burkinabè de cyclisme également président du comité d’organisation. Il s’agit selon ses explications de procédures administratives dues notamment aux signatures de contrats et d’enregistrement des marchés, etc. En plus de cela, certains sponsors n’ont pas versé les montants promis. Certains ont promis de le faire courant février-mars 2019 selon les organisateurs.

Yasnémanagré Sawadogo s’est également dit satisfait du fait que toutes les courses soient parties à l’heure avec peu d’incidents malgré un problème alimentaire à la troisième étape. Tout cela lui fait dire que : « au plan organisationnel, le Burkina a fait preuve de son génie et de son talent ». L’incursion au Ghana a été une réussite selon le comité d’organisation qui a noté quelques problèmes au niveau de la correspondance monétaire et de la connexion à Bolgatanga.

Bilan sportif satisfaisant

Il a profité de cette occasion pour revenir sur la volonté des autorités burkinabè de passer de la catégorie 2.2 à celle 2.1 pour relever le niveau de la compétition. A ce sujet, le directeur du cabinet du ministère des sports et des loisirs Ibrahima Sory Sy a annoncé qu’un cahier de charges est en train d’être élaboré pour atteindre cet objectif qui contribuera à faire venir des coureurs de grande renommée et donner plus de prestige à la compétition.

Le directeur technique national Martin Sawadogo a rappelé le bilan sportif de la compétition qui est principalement la victoire de Mathias Sorgho maillot jaune. Le Burkina a également remporté le maillot des sprints intermédiaires avec trois victoires d’étapes.

Cette 31e édition du Tour du Faso a été marquée par l’absence du Maroc et de l’Érythrée. Le comité d’organisation a expliqué que cela s’explique par des problèmes budgétaires même s’il regrette leur absence à cause du niveau de leur cyclisme. L’équipe de la France n’a pu prendre le départ parce que n’étant pas entré en possession de tous leurs matériels pour des problèmes de vols.  

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre

La Une de L’Économiste du Faso

Posté par - 5 août 2013 0
A la Une de l’hebdomadaire économique, L’Économiste du Faso, l’agriculture burkinabè, avec une interview du président de la confédération paysanne du Faso,…