Santé au Burkina: Gratuité de soins à l’association Sagltaaba

318 0

Les soins sont désormais gratuits pour les femmes et les enfants de moins de cinq ans au Centre médical de l’Association Sagltaaba pour l’épanouissement de la femme et de la jeune fille (ASEFF). Le CM, situé à Tanghin au secteur 17 de l’arrondissement 4 de Ouagadougou, s’inscrit ainsi dans la dynamique lancée par les autorités burkinabè d’agir pour le bien-être des populations.

Depuis le 2 avril 2016, le dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, les césariennes, les accouchements, les soins pour les femmes enceintes et pour les enfants de moins de cinq ans, sont gratuits au Burkina Faso. « Agir pour le bien-être social des populations ».

Cette vision de l’association Sagltaaba pour l’épanouissement de la femme et de la jeune fille, s’inscrit en droite ligne de celle impulsée par le gouvernement. Une vision que la structure partage depuis 2013 à travers son centre médical Sagltaaba qui entend soigner gratuitement le maximum de personnes et leur permettre de faire des examens à coûts sociaux.

Ce jeudi 20 décembre 2018, les responsables du CM, leurs amis et partenaires ont officiellement lancé la gratuité des soins pour les femmes et les enfants de moins de cinq ans. Selon la responsable de l’association Sagltaaba, Néolie Ouédraogo, l’objectif de cette mesure est de réduire substantiellement la mortalité maternelle et infantile.

Le CM Sagltaaba passé de dix tôles à un R+3…

« C’est dans cette dynamique d’agir pour le bien-être des populations que notre centre a signé une convention avec l’Etat. Cette convention est un aboutissement d’une doléance de la population à l’endroit des autorités et de la volonté du centre médical », a-t-elle indiqué. A l’entendre, le CM passé de dix tôles à un R+3 dispose aujourd’hui de 76 lits et enregistre 5000 patients par mois en moyenne. 43 employés dont 25 permanents et 18 vacataires et stagiaires y travaillent.

Le Larlé Naaba Tigré a parrainé la conférence de presse de lancement officiel de la gratuité des soins au profit des femmes et des enfants. Le ministre du Mogho Naaba Baongo a reconnu que l’association Sagltaaba est une structure qui respecte ses engagements. Le « Champion national de la nutrition » a promis d’apporter, autant que faire se peut, son soutien en termes de logistiques, de plaidoyer pour l’appui du centre en personnel et de bitumage de la route d’accès au CM.

Officiellement reconnue en 2005, l’association Sagltaaba compte aujourd’hui plus de 100 adhérents avec un rayon d’action qui couvre le territoire national. Le ministère de la santé lui a octroyé une autorisation d’ouverture d’un CSPS par Arrêté n°2006-221 MS/CAB du 6 Septembre 2006, transformé plus tard en Centre médical par Arrêté n°2013-1010 MS/CAB du 5 Septembre 2013.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre