Burkina : Le NTD « invite le gouvernement à un meilleur encadrement des koglweogo »

Le Nouveau temps pour la démocratie se prononce sur la situation nationale.

Au seuil de la nouvelle année 2019, alors que les Burkinabè se formulent des vœux de paix, de bonheur et de prospérité, le village de Yirgou dans la commune de Barsalogho, province du Sanmatenga, a été la cible d’une attaque terroriste meurtrière, le mardi 1er janvier, dirigée contre le chef dudit village et des membres de sa famille. Ce tragique assassinat suivi de représailles sur la communauté peule a occasionné d’innocentes victimes. Le bilan macabre est lourd et accablant.

La suite après cette publicité

En ces moments de grande douleur et de vive émotion, le NTD, s’incline devant la mémoire de tous ceux qui ont été si durement arrachés à l’affection de leurs familles et de leurs proches et présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes.

A tous ceux qui ont été touchés par ces actes ignobles, le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), exprime sa solidarité et sa compassion. Aux blessés, il souhaite un prompt rétablissement sous le regard bienveillant de Dieu.

Le NTD condamne avec la plus grande fermeté ces actes odieux sur des personnes innocentes.

Filles et fils du Burkina Faso, les tueries de Yirgou, qui visent à nous diviser et qui sont une menace à notre vivre ensemble, doivent nous inspirer le souffle de persévérer dans la quête de l’humilité, de l’harmonie, de l’union, de la solidarité et de la paix. Après le drame de Yirgou, d’autres événements aussi malheureux ont endeuillé notre pays notamment le lynchage de 2 officiers de police à Nafona, la mort d’un forestier dans la Tapoa, l’attaque de Gasseliki dans la province du Soum.

 Face à nos interrogations actuelles sur ces actes bouleversants, il n’y a aujourd’hui de tournant favorable que celui de la paix, du pardon, de la tolérance, vecteurs de la cohésion sociale à laquelle nous aspirons toutes et tous. C’est pourquoi le NTD, appelle chaque Burkinabè à observer des comportements de paix et à mettre au-dessus de tout, le préalable de paix, un trésor qui n’a pas de prix.

 Tout en condamnant la stigmatisation ethnique, le NTD, défenseur des valeurs républicaines :

– encourage le gouvernement dans sa volonté de rendre justice en toute diligence et avec la rigueur requise sur cette tuerie ;

 – réaffirme son soutien et ses encouragements aux Forces de défense et de sécurité ;

– invite le gouvernement à un meilleur encadrement des koglweogo ;

 – exhorte le gouvernement à renforcer le maillage sécuritaire sur l’ensemble du territoire national ;

 – appelle les Burkinabè à l’apaisement des cœurs, à la retenue, à la vigilance et à l’unité nationale pour faire front à la barbarie.

Le terrorisme lâche et aveugle que notre peuple vit si injustement, constitue une menace grave à l’existence même de l’Etat et un défi majeur à relever par toutes les forces vives de la Nation.

Vive la République !

QUE DIEU PROTÈGE ET BÉNISSE LE BURKINA FASO.

Pour le NTD

Le Président

Vincent T DABILGOU.

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page