FAO : Le Burkina Faso, pays pilote de l’initiative Hand in hand

publicite

Le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Dr Lamourdia THIOMBIANO, a pris part à la 163e session du Conseil de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). A cette occasion, le Burkina Faso a été désigné pays pilote de l’implémentation de l’Initiative Main dans la main, lancée par le Directeur général de la FAO, Qu DONGYU.

La suite après cette publicité

Le Secrétaire général Lamourdia THIOMBIANO a porté la voix du Burkina Faso à la 163e session du Conseil de la FAO, tenue du 02 au 06 décembre 2019 à Rome, en Italie.

Les travaux statutaires ont porté, entre autres, sur la désignation d’une nouvelle directrice générale adjointe en la personne de   l’américaine Elizabeth A. BECHDOL, la stratégie de la FAO concernant le programme de développement durable à l’horizon 2030 et le repositionnement du système des Nations unies pour le développement, l’agroécologie, la stratégie relative à la biodiversité et l’initiative Main dans la main.

Le Directeur général de la FAO, Qu DONGYU, s’est félicité du soutien massif exprimé par le Conseil en faveur de la nouvelle «Initiative Hand-in-Hand». Cette initiative a pour but de créer un «jumelage» entre donateurs et bénéficiaires afin de soutenir les efforts ciblés et personnalisés au profit des populations les plus vulnérables des pays en développement, de même que les personnes victimes de crises alimentaires. L’initiative Main dans la main est un outil qui permet d’accélérer la concrétisation des objectifs de développement durable (ODD). Elle contribuera à combler le déficit alimentaire, à soutenir le développement économique, à mettre fin à la malnutrition et à réduire les incidences sur l’environnement, en mettant en relation les pays qui connaissent le plus de difficultés en ce domaine avec les pays les plus développés.

Le Burkina Faso a été désigné pour bénéficier de la mise en œuvre pilote de cette initiative. Le pays sera au cœur d’appuis structurés produisant davantage d’impacts de la part de la FAO et de pays donateurs intéressés par le renforcement de la résilience, le développement agricole et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. 

Le Directeur général de la FAO, Qu DONGYU, a félicité les États membres pour avoir approuvé ses propositions de transformer la FAO en une organisation plus transparente et plus efficace, en mesure de jouer un rôle plus dynamique dans les efforts mondiaux visant à atteindre les Objectifs de développement durable des Nations Unies.

A la faveur de la 163e session de son Conseil, la FAO a également lancé l’Année internationale de la santé des végétaux, célébrée en 2020.

DCPM/MAAH

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page