11-Décembre 2019 à Ouagadougou : Dans la sobriété « pour marquer les esprits »

La célébration tournante  de la fête de l’indépendance de la région du Centre a eu lieu ce 11 décembre 2019 à Ouagadougou en présence du gouverneur de ladite région, du ministre de la femme et d’autres autorités. Cette célébration qui se veut sobre a été marquée par la distinction de plus 100 fils et filles de la région.

La suite après cette publicité

Contrairement aux années antérieures, la fête de l’indépendance dans le Centre a été célébrée de façon sobre. En effet, vu le contexte sécuritaire, la région a voulu exprimer son soutien aux Forces de Défense et de Sécurité et aux victimes d’attentats terroristes au Burkina. C’est pourquoi, le défilé civil, militaire et paramilitaire n’a pas eu lieu.

Le flambeau du 11-Décembre 2020 passé à la commune de Saaba

« Nous avons célébré cette cérémonie dans la sobriété pour marquer les esprits, pour que les gens sachent qu’il faut se mettre ensemble pour combattre l’insécurité, le terrorisme, l’incivisme qui sont des fléaux qui nous entravent d’aller en avant. Et prier pour les victimes du terrorisme, ceux qui sont au front qui combattent pour permettre au Burkina de rester toujours dans ses limites territoriales », a affirmé le gouverneur du Centre Sibiri de Issa Ouédraogo.

Pour Laurence Marshal Ilboudo, ministre de  la femme, «aujourd’hui plus que jamais, cette commémoration par sa sobriété, doit nous amener à réfléchir, à regarder comment nous pouvons consolider les acquis, améliorer les insuffisances pour avoir un Etat-nation fort pour le bien-être de tous les Burkinabè».

En tant que ministre de la femme, elle a interpellé les femmes à une collaboration dans la lutte contre le terrorisme. « Ce combat est aussi celui des femmes, le défi n’est pas seulement militaire, il est humain. Il est important que les femmes s’impliquent à l’éducation des enfants, dans la pacification des conflits, des cœurs des combattants. Les femmes devraient être en ligne de mire pour pacifier le Burkina Faso », dit-elle .

Plus de 100 récipiendaires

Par ailleurs, plus de 100 personnes ont vu leur mérite reconnu au cours de cette célébration. Parmi ces récipiendaires figurent plusieurs autorités administratives et communales dont le maire de la commune de Nongr-massom, Anatole Bonkoungou, élevé au rang de chevalier de l’ordre de l’Etalon. Il a exprimé sa satisfaction et sa reconnaissance. « Je dis merci au peuple burkinabè, au président du Faso et aux autorités du Centre pour cette distinction. J’exhorte les autres à faire pareil », a -t-il affirmé.

Pour clôturer la cérémonie, le maire de la commune rurale de Saaba a reçu des mains du gouverneur de la région du Centre le flambeau. Cette remise du flambeau fait de Saaba, la prochaine commune qui abritera les festivités du 11-Décembre 2020.

Alice Suglimani THIOMBIANO et Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page