Insécurité au Burkina Faso : Communiqué de presse du CICR

publicite

Ceci est un communiqué de presse du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) intitulé « Burkina  Faso  :  Les  violences  armées  et  les  tensions  communautaires  se  multiplient dangereusement ».

Dakar (CICR) – Au Burkina Faso, dans les régions de l’Est, du Nord et du Sahel, le conflit armé et les autres situations de violence y compris celles à base communautaire se sont intensifiés à nouveau, faisant des dizaines de victimes parmi la population civile. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) appelle toutes les parties au conflit et autres acteurs de la violence à respecter et à protéger les populations civiles, les blessés et les malades.

La suite après cette publicité

« Au  fil  des  semaines,  le  nombre  de  victimes  ne  cesse  de  s’alourdir.  Cette  situation  est  aussi douloureuse que préoccupante », déclare Laurent Saugy, chef de délégation du CICR au Burkina Faso. Les populations civiles sont prises dans un engrenage de la violence qui affecte des localités comme Kodyel, Yattajou, Koumbri, Tinakoff, Markoye… Des milliers de personnes en quête de sécurité n’ont eu d’autres choix que de fuir et sont venus grossir les rangs du million de personnes déjà déplacées au Burkina Faso. 

« On assiste à une réelle spirale de violence qui met en péril toutes perspectives de cohabitation entre les communautés », explique Laurent Saugy. Très  peu  de  personnes  parviennent  à  accéder  aux  centres  de  santé  en  raison  de  l’escalade  de  la violence. Des agents de santé fuient les zones rurales touchées par la violence armée, dont ils sont parfois  les  victimes  directes.  Le CICR  redouble  d’efforts  pour  soutenir  les  centres  de  santé  encore ouverts, malgré les circonstances. «  Les violences  doivent  cesser  : il  n’est  jamais  trop  tard  pour  faire  preuve  d’humanité  »,  conclut Laurent Saugy.

Présent depuis 2006 au Burkina Faso, le CICR continue à renforcer sa présence auprès des populations les plus affectées, en leur fournissant une assistance en toute impartialité, conjointement avec la Croix-Rouge burkinabè. Il cherche aussi à maintenir et développer un dialogue humanitaire constructif avec toutes les parties prenantes.

Pour plus d’informations :

Zalissa SANFO, Chargée de Communication Publique, Ouagadougou, tél : + 226 60 55 84 88, [email protected],

Halimatou Amadou, chargée des relations publiques, Dakar, tél. : +221781864687, [email protected]

Site web: www.icrc.org 

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page