Koubri : Le poisson et les crevettes à l’honneur du 21 au 23 mai 2021

L’association Ri-Noogo des vendeuses de poissons et crevettes de la commune rurale de Koubri  organise la 14e édition du 21 au 23 mai 2021 la foire du « Koulsouré ». Cette rencontre est une tribune pour la promotion de la filière crevette et poisson de la localité.

La suite après cette publicité

Pour la 14e fois l’association Ri-Noogo des vendeuses de poissons et crevettes de la commune rurale de Koubri organise la foire du « Koulsouré ». Cette activité est ponctuée par une exposition des produits halieutiques. La présidente de l’association, Marie Nikiéma, a insisté sur l’apport de cette activité dans l’autonomisation économique de la quarantaine de membres. A l’écouter, grâce à cette activité,  elles arrivent à subvenir à leur besoin et  participer à l’épanouissement de leurs ménages.

exposition des produits halieutiques
Exposition des produits halieutiques

Cependant, elle a soulevé des difficultés dans l’exercice de leur activité. Il s’agit essentiellement de l’ensablement des barrages, de la conservation et de la transformation des produits. En plus de frire les crevettes, l’association ambitionne s’investir dans l’exportation.

Egalement, le maire de la commune rurale Koubri, Marcel Zoungrana, a indiqué que cette filière contribue à l’essor économique de sa localité.

« Cette foire consacrée à la valorisation de nos potentialités halieutiques constitue pour nous un axe majeur de développement. En ce sens qu’elle met en lumière le travail gigantesque et rentable de nos vaillantes poissonneuses. Environ 75% de femmes dans la commune sont des commerçantes et évoluent dans le secteur de la transformation des poissons et des crevettes. Ce secteur contribue à l’autonomisation des femmes de Koubri », a-t-il fait savoir.

…Environ 15 milliards de FCFA sont injectés dans l’importation du poisson annuellement…

Il a révélé que l’occupation des boutiques de rue, dans l’activité du poisson et des crevettes, contribue à environ 500 000 FCFA par an comme recettes dans le budget de la commune.

Le ministre en charge de l’élevage, Modeste Yerbanga, a salué l’initiative. En plus, il a rappelé que le Burkina Faso importe énormément du poisson. « Environ 15 milliards de FCFA sont injectés dans l’importation du poisson annuellement. La production nationale est faible. Nous allons encourager les femmes de Koubri pour qu’elles puissent aller dans ce sens », a-t-il relevé.

Concernant les difficultés exposées par l’association, il a promis de travailler à les résoudre pour le bonheur des femmes de Koubri. En attendant, il a offert à l’association des équipements d’une valeur de plus de 1,3 million de FCFA.

Le patron de cette édition de la foire du « Koulsouré » est le président de l’Assemblée nationale. Représenté par Abdoulaye Mossé, il a promis que les différentes doléances seront transmises et des actions seront entreprises pour le bien-être des femmes.

Jules César KABORE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page