Réconciliation nationale : Mise en place du comité national chargé de l’élaboration de la stratégie nationale

Le ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale a installé officiellement le comité chargé de rédiger le plan d’actions et la stratégie dans le cadre de la réconciliation nationale. La cérémonie a eu lieu ce mardi 1er juin 2021 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

C’est un comité exécutif d’une soixantaine de membres qui aura la lourde charge de définir la stratégie nationale de la réconciliation et ses plans d’actions. Ce comité est réparti en deux groupes dont les membres du comité de pilotage et ceux qui seront chargés de la rédaction de la stratégie de réconciliation. Il est composé de représentants de structures de l’Etat, des organisations de la société civile, des structures du secteur privé et des leaders communautaires. C’est un des devoirs du ministre de la réconciliation.

« Il est demandé au ministre de la réconciliation d’élaborer et de mettre en œuvre et de suivre une stratégie nationale de réconciliation de concert avec les acteurs et de contribuer à la prise en compte des expressions plurielles dans la formulation et la mise en œuvre des politiques de développement », explique Zéphirin Diabré.

L’objectif général de cette rencontre selon le ministre de la réconciliation, « c’est de situer les membres du comité de pilotage et de rédaction sur leur rôle et la démarche qui doit guider le processus d’élaboration desdits documents ».

La mise en place du comité de la réconciliation est un signe important qui marque le changement véritable de l’élaboration des documents de stratégie et des plans d’actions de réconciliation nationale devant conduire au forum national de réconciliation.

 Pour le ministre, « cette démarche participative est nécessaire pour respecter les règles de production des documents des politiques nationales mais aussi pour produire des documents de qualité et consensuels en vue de faciliter sa mise en œuvre. Le comité aura trois mois pour élaborer la stratégie ».

Présent à la cérémonie d’installation du comité exécutif, Mathieu Ciowela, représentant résident du programme des nations Unies pour le développement au Burkina Faso a assuré de la disponibilité du PNUD à poursuivre le soutien aux efforts du gouvernement burkinabè à réaliser la réconciliation.

Sanata Gansagné (stagiaire)

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page