Burkina Faso : Désormais des cartes professionnelles disponibles pour les artistes

Ce vendredi 2 juillet 2021, a eu lieu la cérémonie officielle de remise des premières cartes professionnelles d’artistes à Ouagadougou. Une occasion pour les premiers responsables du département en charge de la culture de souligner que cette remise est une étape importante vers  une restructuration du secteur. 

La suite après cette publicité

Longtemps attendue, la carte professionnelle des artistes est désormais une réalité. Les toutes premières cartes ont été remises ce 2 juillet 2021. Une occasion pour la ministre en charge de la culture, Dr Élise Ilboudo Thiombiano, de rappeler le contexte dans lequel la délivrance de ces cartes se fait. Selon ses propos, cela rentre dans le cadre de la poursuite des efforts de structuration du secteur. C’est également, dit-elle, une manière d’offrir plus de mobilité aux artistes, pour plus de créativité dans leurs arts respectifs.

Elle a aussi souligné que les cartes sont également un outil pour certifier de la qualité d’artistes professionnels. « C’est une reconnaissance sur le plan national et international, car ce sont des personnes qui bougent beaucoup pour leurs activités. Qui parle d’artiste, parle de mobilité, parle aussi de sécurisation. Le ministère travaille là-dessus depuis 2013. C’est la reconnaissance d’une activité que les gens mènent et qui relève du ministère de la culture », a souligné la ministre.

Pour elle, l’opérationnalisation de la carte professionnelle va permettre de distinguer le profil des artistes et de faciliter leur cheminement vers la mise en place de grandes industries culturelles créatives. Tout en saluant le travail des devanciers, Dr Élise Ilboudo s’est engagée à accompagner le secteur dans la mise en œuvre de l’opérationnalisation du statut de l’artiste.

« De plus de 20 ans de travail sans relâche »

Sur les conditions d’obtention des cartes professionnelles, le président de la commission nationale des arts, Thiery Millogo, a souligné qu’elles ont été fixées par un arrêté. « Les conditions d’accès à la carte sont fixées dans un arrêté conjoint signé par le ministre de la culture et celui en charge de la fonction publique. Dans cet arrêté, les conditions sont bien définies en fonction de l’art exercé », a-t-il dit.

Du côté des artistes, l’on salue l’arrivée de ces cartes. Selon le secrétaire général de la Confédération nationale des artistes, Inoussa Samandoulgou, cette cérémonie est le couronnement « de plus de 20 ans de travail sans relâche ». « Nous exprimons nos remerciements à l’État du Burkina Faso qui est resté aux côtés des acteurs culturels », a-t-il laissé entendre.  

Ces cartes biométriques délivrées sont établies par l’Office National d’Identification (ONI). Elles ont une taille de 85,6/54mm et du type PVC (polychlorure de vinyle) haute résistance. Sur la carte, figurent des informations telles que les renseignements personnels, la situation professionnelle, une photo et des signatures. 

Pour conclure, Dr Élise Ilboudo a indiqué qu’elle « reste convaincue que le développement de la structuration des industries culturelles et créatives de notre pays passe impérativement par l’amélioration des conditions de vie et de travail des artistes au Burkina. Je m’engage à faire, dans la mesure du possible, faciliter la poursuite de la mise en œuvre de l’opérationnalisation du statut de l’artiste au Burkina Faso ». 

Flora KARAMBIRI(Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page