Foncier, lotissement, bornage au Burkina Faso : L’Ordre des géomètres-experts s’agrandit

L’Ordre des Géomètres-experts du Burkina Faso (OGEB) s’est agrandi, ce mercredi 28 juillet 2021. En effet Moussa Sanogo et Augustin Ouédraogo, ont prêté serment et rejoignent ainsi le Cercle des Géomètres-experts du « Pays des hommes intègres ». 

La suite après cette publicité

Conformément à la loi, avant de rejoindre l’Ordre des Géomètres-experts du Burkina Faso (OGEB), une prestation de serment devant un tribunal est requis.

A ce titre, deux géomètres en l’occurrence Moussa Sanogo et Augustin Ouédraogo, ont levé la main droite et déclaré : « Je jure sur l’honneur d’exercer la profession de géomètre-expert avec conscience et probité ; de garder le secret professionnel, d’avoir une attitude loyale vis à vis de nos confrères et de respecter les textes régissant  l’ordre des géomètres-experts ». Cet acte marque ainsi leur intégration à l’OGEB. 

D’entrée, Ganè Kapière Evariste Meda, substitut du procureur du Faso, a tenu à clarifier aux deux nouveaux géomètres-experts que ce serment prononcé n’est pas un vain mot mais une exigence de travail et un appel au dévouement patriotique. 

« A partir d’aujourd’hui, il vous est interdit de partager des secrets avec le concurrent, il faut respecter les règles et lois soumises au géomètre. Vous travaillez pour l’Etat, donc vous devriez être impartial devant le traitement des données en lien avec votre service », a-t-il exhorté. 

Abdoul Karim Tiendrébéogo, président du conseil national de l’ordre des géomètres du Burkina, a, quant à lui, indiqué qu’au-delà de répondre à l’exigence juridique, ce serment est aussi une manière d’appeler ces acteurs à répondre aux questions liées au métier de géomètre.

Il s’agit, a-t-il dit, du lotissement, le bornage, la délimitation de terrain et toute autre  question liée au foncier dans le pays.  « Notre rôle c’est de  veiller à l’application des textes en vigueur, en cas de difficultés, nous interpellons le personnel. Donc pour dire que nous sommes  là pour les accompagner dans l’exercice de leur fonction. Mes encouragements et soutien sont à leur égard », a-t-il soutenu.

Les deux nouveaux ont, à leur tour, clamé leur joie de faire, leur entrée dans ce cercle. Moussa Sanogo a promis prendre acte des appels, et travailler à assurer un travail « digne de son nom ». 

«  Nous avons le comité qui est là pour nous épauler et recarder. Nous allons suivre leur trace, essayer de mettre  tous les moyens afin d’éviter d’en arriver aux sanctions. Avec tout ce qui se passe, avec les situations foncières au pays, nous allons user de l’expérience des doyens du conseil, pour aussi apporter notre part sur cette question », a-t-il ajouté.  

En guise d’information, l’OGEB est une structure qui se veut accompagnatrice du gouvernement dans les questions foncières, créée en 2010. Les deux nouveau membres ont été officiellement installés conformément à l’article 21 portant règlementation de la profession géomètres-experts du Burkina Faso.

Abdoul Gani Barry

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page