Sport : Le volleyball sur plage se joue désormais au Burkina Faso

Vous ne vous trompez pas. Le volleyball sur plage se joue bien au Burkina Faso. L’initiative est de la Ligue du centre de volley-ball dirigée par Jean Augustin Somda. Ce championnat s’est disputé du 9 au 10 octobre 2021 à l’Institut des sciences, des sports et du développement humain (ISSDH). 

La suite après cette publicité
La paire Neima et Diane a remporté le premier championnat régional du centre de beach volley-ball.

L’espace au sein de l’ISSDH est bien aménagé pour pratiquer du beach volley, le volleyball qui se joue à la plage. Sur une surface de la taille d’un terrain de volleyball remplie de sable, des filets installés avec une clôture en grillage, tout est réuni pour pratiquer le beach volley-ball. Pas besoin de vraie plage donc pour s’adonner à cette discipline. Les joueurs, tous issus du championnat national en salle n’ont pas boudé leur plaisir.

La domination de la paire Dete et Bosco

Pour cette première édition, la finale chez les hommes a opposé la paire béninoise Dete et Fayçal aux jumeaux William et Wilfried. Les deux Béninois, sociétaires de l’AS Douanes du Burkina ont pris le dessus en s’imposant par 2 sets à 0. Ils s’imposent au premier set 21-18 avant de remporter le deuxième 21-17. Les deux Béninois, habitués à jouer au beach se réjouissent de cette idée de la Ligue du centre de volley-ball.

La paire Dete-Bosco plus expérimentés a survolé le tournoi.

 « Il y a des gens qui n’accordent pas d’intérêt au beach volley-ball alors que cette discipline forme plus les joueurs pour les compétitions indoor. Lorsqu’on était chez nous au Bénin, on le jouait souvent. On le retrouve ici, on est vraiment content », explique Fayçal Gahoué.

Son compère Dete Bosco ajoute : « Le beach volley-ball rend intelligent. Arrivé sur le terrain indoor, c’est plus facile pour toi. Tu lis facilement le jeu et tu défends très bien ».

Un jeu de complicité

Chez les dames, la paire Neima (Sakandé)  et Diane remporte ce premier championnat en s’imposant 2 sets à 0 (21-13 ; 21-08) devant la paire Fabiola et Anita. « Ma coéquipière et moi,, on avait pour objectif de se donner à fond, de se battre pour remporter cette coupe. Ce qui a fait la différence, c’est la complicité, la tolérance et la combativité », explique Diane Tapsoba.

Le beach volleyball fait ses débuts au Burkina Faso.

L’organisation du championnat de beach volleyball entre dans le cadre du programme de l’équipe de Jean Augustin Somda, président de la Ligue du centre de volley-ball. « Depuis qu’on a ambitionné d’aller dans ce sens, il y a une coopérante néerlandaise qui nous a beaucoup aidés dans la formation des jeunes et dans la mise en place des infrastructures », raconte Jean Augustin Somda.

Il salue l’implication de la Fédération burkinabè de volley-ball. Il espère que le beach volley-ball pourrait valoir des lauriers au Burkina Faso. Une quarantaine de joueurs pour 20 paires ont pris part à ce tournoi.

Chez les dames, seulement cinq paires ont participé au tournoi. Jean Augustin Somda compte améliorer la participation des filles dans cette discipline qui se développe au Burkina Faso.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page