26e édition des Nuits atypiques de Koudougou (NAK) : Une édition atypique ?

La 26e édition du Festival international de musiques « Les Nuits atypiques de Koudougou (NAK) » se tiendra du 24 au 28 novembre 2021 à Koudougou, dans la région du Centre-ouest. Une conférence de presse, tenue le jeudi 21 octobre 2021, dans ladite ville, a permis de faire un bilan des éditions précédentes et d’informer sur les activités de l’édition à venir.

La suite après cette publicité

La 26e édition du Festival international de musiques « Les Nuits atypiques de Koudougou (NAK) » se tiendra du mercredi 24 au dimanche 28 novembre 2021 à Koudougou sous le thème « Économie créative et développement local », a informé le comité d’organisation du festival à travers le Directeur du festival, Koudbi Koala.

Les activités, dit-il, se dérouleront principalement sur le site du festival, au secteur 10 de Koudougou, autour de huit centres d’intérêts. « La cérémonie d’ouverture, l’art relève, les grands concerts live, le village atypique/l’aire gastronomique, la visibilité/le partenariat, les rencontres professionnelles, Kombi Zaka, l’innov’arts », a-t-il cité.

Cette 26e édition a pour objectif principal « la mise en exergue de la contribution des acteurs de l’économie créative dans le développement endogène à travers la prise en compte des besoins des populations locales». Et, à en croire le Directeur du festival, elle se distinguera des précédentes tant par  sa déclinaison que par ses objectifs.

« Comme vous pouvez le constater, l’édition de 2021 des NAK ne se comparera à aucune autre avant car elle marque le passage à une nouvelle étape dans la vie de la manifestation tant par sa déclinaison que ses objectifs. Elle est le début d’un nouveau commencement », a indiqué Koudbi Koala.

Re-profiler la vision du festival, de définir sa nouvelle mission

Mais avant de donner de plus amples informations sur la tenue de cette 26e édition, M. Koala est revenu sur le parcours «extraordinaire» du festival à travers ses acquis, ses forces et ses insuffisances.

« En 25 ans de tenue régulière, les Nuits atypiques de Koudougou ont été un cadre d’expression artistique pour 6.115 musiciens, danseurs et instrumentistes à travers plus de 600 concerts live au profit de plus de 5 000 000 de mélomanes et de festivaliers dont de très nombreux étrangers devenus au fil du temps de véritables amis et ambassadeurs de la ville de Koudougou et du Burkina Faso à travers le monde », a-t-il dit.

Pour lui, c’est 25 ans sont également synonymes de contribution de la culture au développement local et au développement du secteur tertiaire de l’économie nationale ; d’aide à la professionnalisation des acteurs culturels.

Si de grands acquis sont à mettre à l’actif du festival international de musiques « Les Nuits Atypiques de Koudougou » sur de nombreux plans, il reste qu’après 25 ans d’existence, les NAK sont attendues sur de nombreux autres chantiers tout aussi importants que variés, reconnaît-il par ailleurs.

« Ces attentes sur les perspectives du festival ont été d’ailleurs résumées dans les conclusions du colloque en 2020 et imposent de re-profiler la vision du festival, de définir sa nouvelle mission, de lui assigner de nouveaux objectifs de développement au profit de nos braves populations », a-t-il énuméré.

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page