Covid-19 au Burkina : L’appui de l’association des municipalités aux communes de Ouaga et de Bobo

publicite

Afin d’apporter leur contribution aux multiples difficultés que traverse le pays, les collectivités territoriales à travers l’association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) ont mis en place un programme, dénommé « Programme de développement économique et social des communes face aux crises sanitaires, sociales et sécuritaires au Burkina Faso » (PRODES-BF). Ce mercredi 15 décembre 2021, dans le cadre de la phase pilote de ce projet les communes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso ont reçu du matériel de lutte contre le Covid-19.

La suite après cette publicité

Les communes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso ont reçu du matériel de lutte contre la pandémie de Covid-19, dans le cadre de la phase pilote du  programme  de développement économique et social des communes face aux crises sanitaires, sociales et sécuritaires initié par l’association des municipalités du Burkina Faso (AMBF).

Armand Roland Pierre Béouindé, maire de la ville de Ouagadougou et par ailleurs, président de l’AMBF a noté que ce projet est financé par l’État burkinabè via les ministères de la santé, de l’administration territoriale et celui des finances. Il a précisé que ce programme ne concerne que les villes, car a-t-il justifié c’est dans les villes qu’il y a la plus forte concentration des populations, d’où il faut renforcer la garde.

« Et c’est dans les villes où nous devons avoir une grande capacité de riposte contre le Covid-19. Et qui dit riposte contre le Covid-19, dit gestes barrières. Et grâce à ce financement, nous avons pu nous doter de ce qu’il faut pour les gestes barrières c’est-à-dire les cache-nez, les savons, les lave-mains à pédales et de l’eau.

En tout cas, un équipement nécessaire pour renforcer la capacité de nos structures pour la riposte contre le Covid-19. Surtout qu’aujourd’hui, vous savez qu’il y a une nouvelle variante qui vient d’être déclarée », a-t-il ajouté.

Selon Armand Béouindé, il est plus nécessaire aujourd’hui de fédérer les actions afin de contrer la propagation du virus. Il admet que le geste de l’AMBF arrive à point nommé au moment où le ministère de la santé vient de lancer l’opération commando de vaccination contre le Covid-19. À cet effet, il invite les populations à sortir massivement pour se faire vacciner.

« Nous rappelons les Burkinabè dans leur ensemble que le virus est encore là. Le virus n’est pas passé, il faut que nous puissions adopter les gestes barrières et tous nous vacciner parce que c’est la meilleure manière de lutter contre ce virus », a-t-il poursuivi.

Le coordonnateur du programme par ailleurs, le maire de Réo, Dr Louis Bazimo a indiqué ce projet a été initié afin de soutenir les actions de l’État pour aider les communes à se résilier et à riposter contre la pandémie de covid-19.

« Avec l’appui des ministères de la santé, de l’administration territoriale et des finances, nous avons pu avoir 299 903 500 de francs CFA qui ont été dépensés en achat de matériels pour pouvoir doter  des communes des dispositifs des lave-mains, des sceaux, des bavettes (…) afin de pouvoir donner des moyens aux populations de se protéger », a-t-il noté.

Dr Louis Bazimo a aussi fait savoir que le projet a formé des jeunes pour sensibiliser les populations sur le respect des mesures barrières contre la pandémie de Covid-19. Ce matériel est destiné aux écoles, aux marchés et yaars, aux centres de santé, aux écoles supérieures et universitaires, aux personnes vulnérables et aux maisons d’arrêt et de correction.

Willy SAGBE

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page