Ouaga : Un Maracana à Kilwin pour appeler les jeunes à cultiver la paix

La deuxième édition du tournoi Maracana des jeunes de Kilwin organisé par Salif Sawadogo OYO KA S.S a pris fin ce dimanche 26 décembre 2021 avec une  finale opposant Unis sport de Kilwin à la Sportive de Rimkiéta. Le match s’est soldé par un score d’un but à zéro (1-0) en faveur d’Unis sport de Kilwin. 

La suite après cette publicité

Après une semaine de compétition, le tournoi Maracana des jeunes de Kilwin débuté le 19 décembre a connu son épilogue ce dimanche 26 décembre 2021. Unis sport de Kilwin a été sacré vainqueur du tournoi en battant la Sportive de Rimkiéta par 1-0.  Comme récompense, une somme de 100 000 FCFA, plus un trophée, un jeu de maillots et un ballon ont été remis au vainqueur. Le deuxième de la compétition a reçu une somme de 70 000 FCFA, plus un jeu de maillots et un ballon.

Salif Sawadogo, promoteur  du tournoi a laissé entendre que l’initiative vise à regrouper les jeunes. Car soutient-il, le football est un élément moteur pour la culture de la paix et de la réconciliation. Ce qui justifie, selon lui, le sens du thème choisi pour cette édition qui est ‹‹ Union pour la paix et la réconciliation à notre cher Faso ››. Il a ainsi invité les jeunes en ces moments difficiles que traverse le pays à œuvrer pour la promotion de la paix, de la cohésion sociale.

Aziz Ouédraogo, co-parrain de cette édition a affirmé que le football est un jeu d’équipes qui demande la cohésion, la solidarité, l’entente et la paix. ‹‹ Pour la petite histoire, quand les Romains voulaient la paix dans la Rome antique, ils organisaient les jeux olympiques. Tous arrêtaient de se battre pour venir assister aux jeux. 

Alors chers organisateurs, rassurez-vous, vous créez la paix, la solidarité, l’entraide, l’entente, la joie, le plaisir, l’amour au sein des jeunes des différentes équipes et quartiers qui participent à ce tournoi ››, a-t-il soutenu.

Selon lui, depuis un certain temps, les Burkinabè en particulier les jeunes ont perdu un certain nombre de valeurs. De ces valeurs, il évoque notamment le pardon, le respect, la solidarité, l’entraide et le patriotisme.

‹‹Nous courons derrière l’argent sans prêter attention à ses conséquences sur nous, sur nos familles et notre pays. Les jeunes que nous sommes, sommes devenus les véritables problèmes pour notre société au lieu d’en être les solutions comme dans certaines contrées.

C’est nous en majorité qui brûlons les feux tricolores entraînant les accidents, qui braquons les gens et faisons augmenter le taux de criminalité, d’autres même se laissent enrôler par les groupes terroristes pour renforcer leurs rangs. On tombe dans l’alcoolisme, le tabagisme et la drogue pour mourir jeunes et laisser nos familles et la société avec des problèmes ››, a-t-il interpellé ces jeunes.

Pour terminer, il a appelé la jeunesse en général et celle de Kilwin en particulier à cultiver la paix, la cohésion sociale.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page