Promotion des mets locaux : La région du Centre a son centre de référence

Conformément à l’engagement du président du Faso, Roch Kaboré, de construire dans les treize régions du Burkina Faso un centre de promotion de mets locaux, le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles, de la mécanisation et des ressources animales et halieutiques, Moussa Kaboré, a officiellement inauguré le premier centre de cette série de centres ce jeudi 30 décembre 2021, à Ouagadougou. Il était accompagné d’anciens collaborateurs.

La suite après cette publicité

Situé sur l’avenue Maurice Yaméogo, Koulouba, à Ouagadougou, en face du Conseil régional du Centre, le centre de promotion des mets locaux de la région du Centre est officiellement ouvert depuis la coupure du ruban par le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles, de la mécanisation et des ressources animales et halieutiques, Moussa Kaboré.

Moussa Kaboré était accompagné de plusieurs collaborateurs dont l’ancien ministre de l’agriculture, Jacob Ouédraogo

Il était accompagné de plusieurs collaborateurs dont l’ancien ministre de l’agriculture, Jacob Ouédraogo. « Ce centre va servir de centre de référence pour que ceux qui ne connaissent pas les différents mets nationaux puissent les découvrir ; pour que ceux qui veulent apprendre à préparer ces différents mets, puissent apprendre avec des spécialistes », a laissé entendre Moussa Kaboré.

Cette réalisation, qui est un engagement du président du Faso, est une première d’une série de treize. « Le chef de l’Etat a pris l’engagement que cela se fasse dans les treize régions du pays. Çà, c’est le premier centre ; les autres chefs-lieux de région vont voir naitre leurs centres », a informé le ministre Kaboré.

L’inauguration de ce centre, c’est également le couronnement des efforts de plusieurs personnes. « D’un coût de 180 millions F CFA, c’est le résultat d’un processus de prise en charge acharné de différentes personnes qui se sont succédées au niveau de la Direction générale de la promotion de l’économie rurale », a de même confié M. Kaboré. Il a par ailleurs invité le gestionnaire du centre à entretenir ledit cadre comme un bien personnel. « Nous voulons l’exhorter à entretenir ce centre comme la prunelle de ses yeux », a-t-il appelé.

Pierre Badini, gestionnaire du centre, veut en faire un lieu où l’on pourra venir revoir d’anciens mets locaux…

Selon Pierre Badini, gestionnaire du centre, plusieurs mets locaux seront servis par jour. « Ici, vous pouvez trouver les mets locaux par jour. Vous aurez un tableau où il sera affiché une dizaine à une quinzaine de mets locaux pour que celui qui veut avoir un met local de chez lui, qu’il puisse l’avoir », a-t-il affirmé.

Il dit vouloir également faire du centre un lieu où l’on pourra venir revoir d’anciens mets locaux disparus des habitudes alimentaires des Burkinabè. Ce centre pourra aussi servir de cadre pour des fêtes d’anniversaire, de mariage, etc.

Une vue de quelques mets locaux qu’offre le centre

A partir de 1 000 F CFA, tous désireux ou amoureux de mets locaux se verront servir un plat audit centre. « J’appelle tous les Burkinabè. Ceux qui ne le savent pas, le centre est ouvert. Le restaurant est ouvert jusqu’à 23 heures pour le moment. Il y aura des journées dédiées à chaque ethnie », a invité le gestionnaire du centre de promotion des mets locaux de la région du Centre.

Moussa Kaboré et ses collaborateurs ont eu droit à une visite des locaux du centre et à la dégustation de quelques mets locaux.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page