Sénégal : Les partisans de l’opposition dans les rues

Sénégal – Des milliers de Sénégalais ont manifesté ce mercredi 08 Juin 2022 à Dakar, la capitale. Ils tenaient à exprimer leur ras-le-bol contre le pouvoir en place et à s’insurger tous contre le rejet de la liste nationale de l’opposition pour les prochaines législatives.

La suite après cette publicité

La place de la Nation à Dakar a refusé du monde ce mercredi 08 Juin 2022. Une foule dense arborant les couleurs du drapeau national vert, or et rouge s’y est amassée dans une ambiance festive de musique et de chants alors que les tensions politiques du moment faisaient craindre un remake des violences de mars 2021.

Le principal opposant au pouvoir, Ousmane Sonko, écarté des législatives par une récente décision du Conseil constitutionnel, a été accueilli sous une grande ovation. Une situation pleine d’incertitude est donc créée d’autant plus que la liste nationale de Yewwi Askan Wi qu’il conduit ne participera pas à cette échéance électorale.

Ousmane Sonko  avait été troisième de la présidentielle de 2019 et est candidat déclaré à celle de 2024 et sa mise en cause par la justice de son pays dans une affaire de viols présumés avait contribué à ces émeutes de Mars 20221 qui avaient fait au moins une douzaine de morts.

En effet, l’opposition réunie au sein d’une coalition a appelé à manifester contre le président Macky Sall qu’elle accuse de manœuvrer en vue d’éliminer politiquement ses adversaires. Il lui est alors prêté l’intention de briguer un troisième mandat en 2024.

Depuis le dépôt de demande d’autorisation de manifester, ces préoccupations ont été rejointes par la question de la participation de M. Sonko et d’un certain nombre de personnalités d’opposition aux législatives du 31 juillet.

Les Sénégalais craignaient des débordements au cours de ce rassemblement d’autant plus que Yewwi Askan Wi s’était déclarée la veille de cette manifestation à braver « en masse » une éventuelle interdiction. C’est finalement ce mercredi matin que le préfet de Dakar a attendu pour délivrer l’autorisation.

La manifestation est aussi observée comme un test de la faculté de l’opposition à mobiliser ses troupes. Les législatives au Sénégal devraient renouveler les 165 députés de l’Assemblée nationale, largement dominée par la coalition proche du Président Macky Sall.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : AFRICANEWS

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page