Angola : L’ex-président José Eduardo Dos Santos a tiré sa révérence à 79 ans

Angola – L’ancien président José Eduardo dos Santos est décédé ce vendredi 08 Juillet 2022 à l’âge de 79 ans, a annoncé le gouvernement. Il avait dirigé l’Angola pendant 38 ans. 

La suite après cette publicité

L’ancien président angolais José Eduardo Dos Santos a tiré sa révérence ce vendredi 8 juillet, à l’âge de 79 ans, dans la clinique de Barcelone en Espagne où il était hospitalisé après un arrêt cardiaque le 23 juin dernier.

« Le gouvernement angolais rapporte avec un sentiment de grande douleur et de consternation le décès » de José Eduardo dos Santos, a annoncé dans un bref message le gouvernement de son pays, ajoutant que l’exécutif angolais « s’incline, avec le plus grand respect et la plus grande considération » sur cette figure historique qui, selon lui, a présidé « pendant de nombreuses années avec clarté et humanisme [au destin] de la nation angolaise, à des moments très difficiles.’’

Un deuil national de cinq jours a été décrété alors que Tchizé Dos Santos, une de ses filles a souhaité que le corps de son père soit soumis à une autopsie, « de crainte » que la dépouille de l’ex-chef d’État angolais ne soit transférée dans son pays d’origine.

José Eduardo Dos Santos est né dans un quartier précaire de la capitale Luanda, noyau de la lutte contre la puissance coloniale portugaise, et adhère en 1961 au Mouvement Patriotique pour la Libération de l’Angola, MPLA. Il y fait un bref passage et s’envole pour l’Azerbaïdjan grâce à une bourse et y décroche un diplôme d’ingénieur. Il épouse une Soviétique, Tatiana Kukanova, la mère d’Isabel Dos Santos. Il est le père de plusieurs enfants après plusieurs autres aventures.

Dans les années 1970, il poursuit son ascension politique en intégrant le Comité central du MPLA. Dauphin du premier président angolais Agostinho Neto, il devient son chef de la diplomatie à l’indépendance en 1975 puis est investi en 1979 à la mort de Neto, le chef de l’État par le parti qu’il va président dorénavant.

Après 38 années passées au pouvoir, en décembre 2016, alors que la rumeur le dit atteint d’un cancer, il annonce son retrait et cède son fauteuil à son dauphin  Joao Lourenço.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : France24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page