« Pour que la question ethnique ne soit plus source de division, il faut que chacun arrive à vivre comme un Citoyen » (Dr Jocelyne Vokouma/Boussari)

Dr Jocelyne Vokouma/Boussari, Anthropologue à l’INSS/CNRST est la seconde communicatrice du premier panel de la série de panels de haut niveau tenus ce jeudi 28 juillet 2022 à l’Université Pr Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, à l’initiative du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) et de ses partenaires dont Diakonia et NDI. « Les perspectives historiques et anthropologiques de l’ethnie : état des lieux de la question ethnique » est la thématique dudit panel. 

La suite après cette publicité
Dr Jocelyne Vokouma/Boussari.
Dr Jocelyne Vokouma/Boussari, Anthropologue à l’INSS/CNRST ( à l’extrême droite).

L’exposé de Dr Jocelyne Vokouma/Boussari, Anthropologue à l’INSS/CNRST a porté sur « les dynamiques constitutives des groupes ethniques et leur impact sur les problématiques de citoyenneté au Burkina Faso ». Afin de mieux faire comprendre sa communication, elle a d’emblée défini les concepts que sont « l’ethnie », « le groupe ethnique », « l’ethnicité », « la citoyenneté ».

Pour que la question ethnique ne soit plus source de division, a-t-elle en outre fait savoir, « il faut que chacun arrive à vivre comme un Citoyen ». En effet, elle trouve « réducteur » et non « fédérateur », le fait qu’un individu veuille vivre comme « un Moaga », « un Gnonoaga » ou « un Yadgha ».

La citoyenneté, a-t-elle donc affirmé, « permet d’aller vers une ouverture identitaire qui englobe tout le monde ». Selon elle, c’est en allant vers cette citoyenneté que la République pourra vivre en paix. « La mondialisation nous oblige aujourd’hui à ce qu’on ne nous traite plus comme des Noirs, mais comme des êtres humains.

Que je sois Jaune, Noir, Métisse ou Blanc, nous devons être des êtres humains tout court. C’est à ce prix que chacun pourra vivre en paix avec l’autre dans l’esprit de cette déclaration de 1948 (ndlr, Déclaration universelle des droits de l’Homme) », a-t-elle extrapolé son affirmation.

« Ethnies et démocratie : représentations et pratiques des acteurs au Burkina Faso » et « Ethnie et terrorisme » sont respectivement les thématiques des deux autres panels ou axes. La thématique centrale autour de laquelle ont été formulées lesdites thématiques s’intitule « Ethnies et démocratie en Afrique de l’Ouest : Cas du Burkina Faso ».

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page