Dr Abdoulaye Ouédraogo passe par la musique pour sensibiliser

Le jeudi 28 juillet 2022, a marqué la dédicace du titre « Madame Poussez », du Dr Abdallah Ouédraogo, médecin chef du Centre Médical. Ce titre est le 3e et dernier épisode de sa série musicale « Rien ne vaut la vie ».  

La suite après cette publicité

Ce projet de série musicale « Rien ne vaut la vie » vise à utiliser la musique pour le changement de comportement dans le domaine de la santé à travers la sensibilisation du public sur l’importance du bien-être et de la santé pour tous.

« Combat pour la vie » est le premier épisode. Sorti en 2020, ce projet traite des maladies chroniques, et met en avant l’adage « la vie ne vaut rien,… Rien ne vaut la vie ». Ce projet sera suivi par « État de choc », le deuxième dans la série, qui se donne comme maître mot la sensibilisation sur les dangers de la circulation, et les précautions à prendre pour éviter le pire.

« Madame poussez » est le dernier épisode de cette série. Lancez aux yeux de tous, le jeudi 29 juillet, cette œuvre prône la santé de la mère et de l’enfant, l’accouchement, les consultations et examens prénataux et postnataux.

« J’ai été issu d’une famille pauvre, ça n’a pas toujours été simple, et Dieu m’a permis avec des moyens de l’État de pouvoir avoir mon doctorat et avoir un boulot. Je me suis dit que c’était normal pour moi de faire un retour de ce que j’ai pu avoir de la communauté, faire un retour aussi à la communauté », a laissé entendre le Dr Abdallah Ouédraogo, pour justifier son engagement et l’initiation de ce projet.

« Je prends l’engagement de travailler à faire en sorte que cette œuvre puisse être vulgarisé » 

Présent à la cérémonie de dédicace, le ministre de la Santé, Robert Lucien Jean Claude Kargougou, parrain de la présente cérémonie, séduit par la qualité des œuvres de Abdallah Ouédraogo, il a pris l’engagement de l’accompagner et faire connaitre l’œuvre partout, pour le bien-être de tous.

« Je prends l’engagement de travailler à faire en sorte que cette œuvre puisse être vulgarisée ». Je prends aussi l’engagement qu’au-delà de cette œuvre, les actions de docteur Abdallah puissent connaitre un soutien des services techniques du ministère de la santé », promet le patron en charge de la santé.

Ministre de la Santé, Robert Lucien Jean Claude Kargoukou

« La musique adoucit les mœurs », rappelle le co-parrain, Salif Sanfo, député à l’Assemblée Législative de Transition. Ayant été témoin de la haute taille de l’œuvre du docteur Abdallah, il invite les autorités et le grand public à la consommer sans modération.

« Dr Abdallah a montré que le médecin n’est pas seulement dans la curation, ce  n’est pas seulement dans le curatif qu’il est important, il est aussi important dans le préventif et dans la sensibilisation, dans l’information, dans l’éducation et dans la sensibilisation, à travers ses chansons. Je ne peux que demander au grand public, aux autorités sanitaires de le soutenir », lance-t-il.

« Le premier support a été acheté au prix de 100.000 Fcfa »

Dr Abdoulaye pour terminer, a fait savoir qu’il travaille sur un deuxième projet. Si le premier projet est passé par la musique, il entend faire passer le deuxième par l’humour pour sensibiliser. Le choix porté sur l’humour est dû au fait que l’humour est beaucoup suivi et beaucoup partagé aussi. Ainsi donc, dans les semaines à venir, des vidéos seront déjà disponibles pour sensibiliser la population.

Le premier support a été acheté au prix de 100.000 Fcfa, par l’artiste slameuse, Malika la Slamazone, qui a également travaillé sur le projet.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page