Université de Ouahigouya : Des vols de batteries peu avant l’incident à la mine

À l’issue du Conseil des ministres du 17 août 2022, le Pr Frédéric Ouattara, ministres de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation est revenu sur l’incident à la mine qui a fait un blessé à l’Université de Ouahigouya dans la région du Nord. Le ministre est revenu sur la genèse de l’évènement en notant des vols de batteries et de moto avant l’explosion de la mine.

La suite après cette publicité

Il vous souviendra que dans l’après-midi du mardi 16 août 2022 à l’Université de Ouahigouya une explosion de mine artisanale s’est produite faisant un blessé qui a été conduit au Centre hospitalier régional de la ville, capitale de la région du Nord au Burkina Faso.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Pr Frédéric Ouattara à l’issue du Conseil des ministres, a informé que le blessé a été pris en charge et est actuellement hors de danger. Cependant, le ministre est revenu en détail sur les circonstances qui ont entouré l’incident.

« Dans la nuit du 15 au 16, nous avons été alertés que durant 2 heures environ, des hommes armés avaient occupé l’enceinte du site de l’université de Ouahigouya. Les personnes qui étaient en charge de la sécurité de la zone ont averti leur supérieur hiérarchique si bien qu’à partir de 3h14 et vers 6h30 environ, l’administration s’est déportée sur les lieux pour comprendre ce qui s’est passé », explique le Pr Frédéric Ouattara.

« Arrivés sur les lieux, ils (les membres de l’administration, NDLR) ont constaté que dans la salle de reprographie, il y avait un incendie. On a appelé les pompiers qui ont pu maîtriser l’incendie. Mais malheureusement, il y a eu beaucoup de dégâts matériels », a fait noter le ministre rappelant que des ordinateurs de reprographie sont partis en fumée, mais pas que, « on a retrouvé des unités centrales à 100 mètres du bâtiment. On a constaté qu’une moto a été enlevée (volée, NDLR) et deux batteries qui servaient à alimenter les salles d’études des étudiants ont été enlevées ».

Et au ministre en charge de l’enseignement supérieur de poursuivre : « Après quand ils (les membres de l’administration, NDLR) se sont dispersés pour rentrer à la maison, dans la soirée, afin de sécuriser au mieux le matériel qui est resté sur place, le chauffeur a conduit une Pick-up pour aller prendre le matériel qui restait sur le site. C’est lors de ses manœuvres que sa voiture a sauté sur un engin explosif ».

Voilà donc relatées les circonstances de l’explosion de la mine par le Pr Frédéric Ouattara.

Cependant, il a rassuré sur l’état de santé du chauffeur : il « a été opéré par un enseignant de l’Université de Ouahigouya  et est hors de danger » à l’heure actuelle.

Pour terminer, celui-ci n’a pas manqué de faire noter que le gouvernement a mis en place un périmètre de sécurisation du site de l’Université.

Hamadou OUEDRAOGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page