Fonction publique : Une conférence publique pour initier les fonctionnaires à s’intéresser à viser l’extérieur

Le Ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection Sociale a tenu ce jeudi 25 août 2022, une conférence publique, sur la valorisation de l’expertise publique à l’international. Cette présente conférence s’est articulée sur la thématique « Prospection des candidatures aux postes internationaux : comment garantir un plus grand succès aux agents publics burkinabè ».

La suite après cette publicité

La valorisation des compétences publiques est de nos jours une priorité de développement reconnue par les différents gouvernements. Déjà, à l’aube de son accession à l’indépendance, le Burkina Faso a adopté une politique de formation des cadres qui a permis de doter les agents de son administration de connaissances scientifiques, techniques, et professionnelles couvrant plusieurs domaines de compétences.

Pour donner vie à cette idéologie, le ministère en charge de la Fonction publique, du Travail et de la Protection Sociale, a organisé une conférence publique sur la valorisation de l’expertise publique à l’international.

Des propos de Bassolma Bazié, ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale, cette initiative participe de la volonté manifeste par nos gouvernants depuis les années 1990, de promouvoir l’expertise publique burkinabè. Il a cité des documents qui attestent ses dires.

«  Le document cadre stratégique de validation de l’expertise nationale ( DCSVNEN) en 1998 qui s’était déjà fixé comme objectif spécifique, entre autres, la valorisation des compétences des cadres de l’administration publique et la mise en œuvre d’une politique concrète et dynamique de placement des cadres burkinabè dans les institutions et organisations internationales ; récemment et toujours dans cette dynamique, la stratégie nationale de modernisation de l’administration publique (SNMAP) 2021-2025 qui retient entre autres actions la mise en œuvre d’une stratégie nationale de valorisation de l’expertise publique ».

Cette conférence vise entre autres à outiller les participants sur la connaissance de base pour construire un profil académique et professionnel adéquat, renforcer les capacités des participants sur les méthodes de recherche des offres de recrutement à l’international, outiller les participants de connaissance de base pour la rédaction des documents de candidature à l’international notamment le curriculum vitae, les lettres de motivation, et bien d’autres.

« ce ne sont pas les compétences qui manquent »

« La compétence ne manque pas au niveau des Burkinabè, mais il y a une faible représentabilité des Burkinabè dans les postes à l’extérieur », déclare Gueswindé Paulin Zambelongo, lors de son exposé. Ainsi donc, il relate les raisons qui justifient ce déficit.

« Ce qui peut justifier la faible rentabilité, c’est le manque d’information. C’est le premier élément qu’il faut souligner, les informations existent en ligne mais au niveau national ce n’est pas toujours évident pour ceux qui sont intéressés d’aller à la recherche de l’information, aussi les capacités ou les compétences pour répondre aux critères de recrutement qui font aussi défaut, qui nécessitent qu’il y ait un accompagnement individuel et collectif des différentes personnes qui sont intéressées par l’international à pouvoir répondre aux critères de recrutement. Donc pour moi c’est le manque d’information, le manque de formation, sinon ce ne sont pas les compétences qui manquent ».

Gueswindé Paulin Zambelongo

Ce faisant il invite ceux qui veulent aller à l’international à se former et de s’informer, car « quand on est pas formé et quand on n’a pas l’information on ne peut aller nulle part. Il faut déjà prendre conscience qu’on va à l’international, l’international a ses contraintes, on a parlé de la langue, si vous voulez aller travailler à l’extérieur et vous ne comprenez pas l’anglais, c’est compliqué », conclut-il.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page