Affaire Ollo Mathias Kambou : «Nous tiendrons pour responsables les autorités de la transition»

Ceci est une déclaration du Balai Citoyen et la Mobilisation des Intelligences pour le Faso sur l’affaire Ollo Mathias Kambou.  

  LA DICTATURE ET LE TOTALITARISME NE PASSERONT PAS !

La suite après cette publicité

C’est avec amertume et l’esprit chargé de questionnements que LE BALAI CITOYEN et MOBILISATION DES INTELLIGENCES POUR LE FASO décident en ce jour, d’adresser au peuple burkinabè, le présent message afin de lui donner un éclairage sur les graves incidents survenus les 5 et 6 septembre 2022 au centre desquels se trouve malheureusement l’un de nos membres.

Le peuple burkinabè est dans l’émoi d’une situation sécuritaire extrêmement préoccupante à laquelle se greffe de plus en plus nettement l’émergence de milices suscitées et entretenues par l’argent du contribuable.  C’est pourquoi en rédigeant ces quelques lignes, notre pensée emplie de tristesse va à l’endroit de nos concitoyens contraints à vivre dans l’errance, la précarité et la promiscuité. Cette situation qui s’empire de jour en jour nous amène à adresser encore une fois nos encouragements aux forces de Défense et de Sécurité ainsi que les Volontaires pour la Défenses de la Patrie qui continuent de se sacrifier pour la Patrie.

Dans un contexte qui impose une unité de pensée et d’actions, il est absolument regrettable que le pouvoir du MPSR multiplie quotidiennement les actes susceptibles de dégrader davantage la cohésion sociale déjà mise à rude épreuve par le terrorisme.

En effet, le lundi 5 septembre 2022, le camarade KAMBOU Ollo Mathias alias KAMAO a fait l’objet d’un enlèvement rocambolesque après une émission radiodiffusée et emmené dans un lieu inconnu par ses ravisseurs. Il convient de rappeler qu’il n’a jamais été convoqué par une quelconque autorité judiciaire. Face à cette barbarie d’une autre époque, le Balai Citoyen a initié une activité pacifique le mardi 6 septembre pour :

  • Dénoncer la procédure hors la loi ayant conduit à l’enlèvement du camarade KAMBOU ;
  • Exprimer ses inquiétudes légitimes relative à sa détention en un lieu inconnu de sa famille, ses camarades et ses conseils régulièrement constitués ;

C’est dans la logique de cette démarche pacifique que dans la matinée du 6 septembre 2022, sur les lieux convenus de convergence des militants que surgissent des hordes d’individus sous la dénomination fallacieuse de « Sauvons le Burkina », des cerbères acquis à la cause d’un régime putschiste et illégitime se sont donnés pour « mission » d’agresser d’autres citoyens venus manifester pacifiquement. 

Le mode opératoire demeure identique aux prestations similaires constatées lors des activités organisées par le M30 Naba Wobgho le 30 juillet dans les locaux du Mémorial Thomas Sankara et le Front Patriotique le 4 août 2022 au Centre Cardinal Paul Zoungrana.

Les acteurs lucides, clairvoyants et instruits de l’itinéraire de notre pays depuis les indépendances ont déjà exprimé leur préoccupation face aux éléments constitutifs d’une grave et mortifère dérive tendant à nous précipiter dans les abîmes.

Lire également 👉Appel à la libération de Ollo Mathias Kambou : Un sympathisant du Balai citoyen blessé

Les autorités habilitées ont été interpellées et l’on attend toujours leur réponse à la hauteur de la gravité de la menace.

Par ailleurs, nous tiendrons pour responsables les autorités de la transition quant à une éventuelle dégradation de la situation liée aux dérives autocratiques auxquelles on assiste depuis l’avènement du MPSR au pouvoir. Aujourd’hui, comme hier et demain, les Burkinabè rejetteront sans appel tous les autocrates.

Pour notre part, nous veillerons dorénavant à ce que l’intégrité morale et physique de nos militants et sympathisants ne soient plus impunément violée.

Nous lançons un appel pressant à toutes les organisations de la société civile (OSC) et à tous les patriotes épris de paix et de justice à dénoncer ces milices constituées et honteusement parées de l’habillage d’OSC et à constituer un front uni et robuste contre les dérives en chantier qui sont aux antipodes des appels à la solidarité et à l’union sacrée contre le terrorisme.

LA DICTATURE ET LE TOTALITARISME NE PASSERONT PAS !

Mobilisation et lutte !

Nan lara, an sara !

Ouagadougou, le 09 septembre 2022

Ont signé : Le Balai Citoyen et la Mobilisation des Intelligences pour le Faso

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page