Jeunes cadres de l’UNDD : « Depuis le 24 janvier, un vent de liberté et d’espoir a commencé à souffler sur notre pays »

L’Union Nationale pour la Démocratie et le Développement (UNDD) peut désormais compter sur ces jeunes cadres dans ses activités politiques futures. Ce vendredi 09 septembre 2022, l’Audience des Jeunes cadres de l’UNDD s’est dévoilée au public au détour d’une conférence de présentation de ladite structure à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

C’est un parti en plein regain d’activités politiques qui vient de s’offrir une structure regroupant ses jeunes cadres. Dénommée Audience des Jeunes Cadres de l’UNDD, cette structure, selon son président Aimé Macaire Ouédraogo, dit être née pour proposer une nouvelle donne qui devrait guider de façon responsable la jeunesse en ces temps difficiles que vit la nation.

Une vue des militants de l’UNDD lors de la présentation des Jeunes cadres de l’UNDD

« Notre structure se veut être une structure qui prône la paix, la réconciliation et surtout la refondation des bases de notre Etat en déliquescence », dévoile Aimé Macaire Ouédraogo.

Tout comme leurs ténors, les jeunes cadres de l’UNDD se sont montrés enthousiastes quant à la prise du pouvoir par le MPSR dont ils saluent les efforts.

Aimé Macaire Ouédraogo (Président des jeunes cadres de l’UNDD):« nous continuerons d’apporter notre soutien à cette marche radieuse du pays vers sa libération »

« Depuis le 24 janvier, un vent de liberté et d’espoir a commencé à souffler sur notre pays et nous conforte dans notre position qui est celle de travailler à la refondation tous azimuts du pays à travers une réconciliation vraie », clame le président des jeunes cadres de l’UNDD.

« L’évolution actuelle de la situation sous la transition nous amène à saluer les efforts de la transition. (…) nous continuerons d’apporter notre soutien à cette marche radieuse du pays vers sa libération », ajoute Aimé Macaire Ouédraogo.

Selon ces jeunes cadres de l’UNDD, la refondation du pays signifie la mise en œuvre des réformes profondes qui vont permettre de retrouver le vivre-ensemble qui a prévalu à la restructuration de la Haute-Volta en 1947.

Estimant qu’il faut mettre entre parenthèses « les régalades politiques et électorales » pour sauver d’abord le pays, l’audience des jeunes cadres de l’UNDD prend l’engagement de sensibiliser les Burkinabè sur les préalables de la sécurité et des voies qui y conduisent. 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page