L’association « Les Casqués du Faso » initie les plus jeunes à la sécurité routière 

L’Association « Les Casqués du Faso » tient du 9 au 11 septembre 2022, la 1re édition des 72h de l’éducation routière au profit des enfants. Pour cette année le thème retenu est « Enfants et sécurité routière : implication des plus jeunes dans ce combat ». La cérémonie officielle de lancement des premières activités est intervenue dans la matinée de ce vendredi 9 septembre 2022 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Consciente des risques de la circulation routière et des dangers que courent les enfants de la maison à l’école et vice-versa, l’association Les Casqués du Faso a initié dans le cadre de ses activités, les 72h de l’éducation routière au profit des plus jeunes afin de les impliquer à l’éducation routière.

Selon Gampiné Laure Denise, présidente du comité d’organisation, cette activité aura de grands avantages pour les enfants qui représentent les adultes de demain. Pour eux, la citoyenneté responsable s’apprend dès maintenant.

« L’objectif de cette activité c’est promouvoir la sécurité routière et apprendre aux enfants dès le bas-âge, les B A BA de la sécurité routière pour qu’ils puissent grandir avec les bons réflexes de la sécurité routière et de la citoyenneté responsable. Nous pensons que les bons comportements s’adoptent dès le bas-âge. Nous pensons aussi que nous allons leur inculquer les valeurs sûres et nécessaires pour se comporter bien dans la société », a-t-elle fait savoir.

Une partie des membres de l'association des Casqués du Faso
Une partie des membres de l’association des Casqués du Faso

Durant trois jours, les enfants seront initiés aux cours de bonne conduite, par une séance de peinture, une formation sur le secourisme et une initiation au code de la route… Lors de la cérémonie de clôture, les enfants restitueront tout ce qu’ils auront appris et repartiront chacun avec une attestation de participation et un casque.

Adjaratou Ouédraogo, artiste peintre, est la première qui s’entretiendra avec les enfants. Avec elle, c’est un atelier de peinture au cours duquel les enfants auront l’occasion d’exprimer leurs ressentis par le dessin et la peinture. Pour elle, cette activité va apporter un changement qualitatif dans la vie des enfants du moment où la peinture est un moyen d’expression.

Adjaratou Ouédraogo, artiste peintre
Adjaratou Ouédraogo, artiste peintre

« Ces enfants vont s’exprimer, c’est pour eux aussi une occasion pour se rendre compte qu’ils ont besoin de cela. Pour moi, la peinture est un moyen d’expression qui va permettre aux enfants d’être sensibilisés. Moi en tant qu’artiste peintre, c’est aussi ma participation à travailler avec les enfants pour les sensibiliser », a-t-elle expliqué.

Flora KARAMABIRI et Micheline OUEDRAOGO (Stagiaire) 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page