Explosion à Istanbul : Au moins six morts dans un attentat à la bombe, selon le président turc

publicite

La panique s’est emparée du cœur d’Istanbul (Turquie) ce dimanche 13 novembre 2022, après une forte explosion qui a fait plusieurs victimes dans l’artère commerçante très fréquentée d’Istiklal.

La suite après cette publicité

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé un « vil attentat » qui a fait « six morts et 53 blessés », selon un dernier bilan, dimanche à Istanbul, a-t-il déclaré en direct à la télévision. « Les premières observations laissent subodorer un attentat terroriste », a affirmé le président turc, devant la presse, en ajoutant qu’« une femme y serait impliquée », sans autre précision.

Des rumeurs ont couru immédiatement après l’explosion, concernant une attaque suicide, sans aucune confirmation ni preuve. « Les auteurs de ce vil attentat seront démasqués. Que notre population soit sûre que les auteurs seront punis », a-t-il promis, deux heures après l’explosion survenue dans l’artère commerçante d’Istiklal.

Interdiction de diffuser des images de la scène

Moins d’une heure après les faits, le Haut conseil audiovisuel turc (RTUK) a d’ailleurs interdit aux médias audiovisuels de diffuser des images de la scène.

Selon la vidéaste de l’AFP qui s’est rendue sur place, la police a établi un large cordon de sécurité pour empêcher l’accès à la zone meurtrie par crainte d’une seconde explosion. Un imposant déploiement de forces de sécurité barre également tous les accès.

« J’étais à 50-55 m de distance, il y a eu soudain un bruit d’explosion. J’ai vu trois ou quatre personnes à terre », a déclaré un témoin, Cemal Denizci, 57 ans, à l’AFP. « Les gens couraient en panique. Le bruit était énorme. Il y a eu une fumée noire. Le son était si fort, presque assourdissant », a-t-il rapporté.

La police a bouclé les accès à la rue Istiklal et aux rues adjacentes, et les hélicoptères survolaient le centre-ville où résonnaient de nombreuses sirènes.

La rue Istiklal avait déjà été touchée par le passé, lors d’une campagne d’attentats en 2015-2016 qui avait visé plusieurs villes turques dont Istanbul. Revendiquées en partie par le groupe Etat islamique, ces attaques avaient fait près de 500 morts et plus de 2 000 blessés.

Source : Euronews

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page