Le Forum Jeunesse Actions témoigne son soutien à la transition 

publicite

Le Forum Jeunesse Actions a animé une conférence publique sous le thème « Unification nationale face aux défis sécuritaires », ce samedi 24 juin 2023, à Ouagadougou.  

La suite après cette publicité

Leaders religieux, coutumiers, leaders d’opinion, jeunes et acteurs de développements occupaient les sièges lors de la conférence publique organisée par le Forum Jeunesse Actions. Cette assemblée générale avait pour ambition de rappeler l’histoire du Burkina, mais surtout renforcer l’unité nationale face aux défis du moment et bâtir une nation forte.

Sans langue de bois, les conférenciers du jour ont salué l’effort consenti par le MPSR 2 depuis leur prise de pouvoir. A les écouter, « la transition a œuvré dans le sens de la reconquête du pays ». Pour matérialiser cette déclaration, des actes menés par la transition actuelle dans le sens de la reconquête du territoire national ont été énumérés.

Assad Mamadou Ouedraogo, membre du Forum Jeunesse Actions

« Des déplacés internes ont regagné leurs villages d’origine, la plupart des zones à fort défi sécuritaire sont en train de retrouver la sécurité, le retour de l’administration publique dans les zones jadis abandonnées du fait du terrorisme. 

La dotation des FDS et des VDP en moyen logistique de combat ainsi que leur prise en charge financière. La réorganisation de certaines branches de l’armée pour la rendre plus apte et plus performante au combat et à la sécurisation des biens et des personnes« , a cité Assad Mamadou Ouédraogo. 

Pour lui, toutes ces actions dénotent de la volonté de la transition à découdre avec le terrorisme dans les mois à venir. C’est fort de ce constat que le Forum Jeunesse Actions estime que « tous les Burkinabè doivent soutenir cette transition afin qu’elle parvienne, avec le concours de tous à rétablir la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble« .

Pour donc parvenir à une reconquête totale du territoire burkinabè, le forum jeunesse actions ne s’est pas contenté de faire que des éloges sur le pouvoir en place, il a justement fait quelques suggestions, à l’endroit de toutes les couches sociales.

« Des chefs coutumiers, nous attendons une implication plus formelle dans la lutte contre le terrorisme. A l’endroit des religieux, en plus de la journée de jeûne et de prières organisée le samedi 20 mai dernier, que nous saluons d’ailleurs, nous souhaitons que chaque jour, dans les églises, les temples, les mosquées et tout autre lieu de prière, les religieux continuent non seulement de prier pour la cohésion sociale et le retour de la paix, mais aussi d’emmener les croyants à s’investir de quelque manière que ce soit dans la lutte contre le terrorisme

Des organisateurs de la société civile et des partis politiques, que chacun mette de côté pour l’instant tous les intérêts personnels ou de clan et place l’intérêt national au dessus de tout. Ils peuvent par exemple inciter leurs militants à s’enrôler pour devenir de défendeurs de la partie. Des activistes sur les réseaux sociaux et journalistes, la communication en temps de guerre n’est pas le simple fait d’une liberté dite d’expression. Elle révèle de la stratégie de guerre dont les seuls qui impriment le ton restent les forces combattantes et le gouvernement« , a plaidé Assad Mamadou Ouédraogo.

Des présents symboliques ont été offerts au président de la transition, et au chef d’état-major de la gendarmerie, pour matérialiser leur soutien.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24 

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page