Nomination de Adama Traoré à la direction générale de l’ONEA : Une délégation gouvernementale reçoit des documents de la coordination CGT-B/ONEA

publicite

Une délégation gouvernementale, conduite par le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, a échangé avec le bureau de la coordination de la Confédération générale du Travail du Burkina de l’Office national de l’Eau et de l’Assainissement (CGT-B/ONEA), ce lundi 17 juillet de 2023 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Cette délégation, en plus du ministre d’Etat était composée du ministre de l’Environnement, de l’Eau, et de l’Assainissement, Roger Baro, de celui en charge de la Justice, Edasso Rodrigue Bayala, du Secrétaire général du Gouvernement, Jacques Sosthène Dingara et du Directeur de Cabinet du Président de la Transition, Martha Céleste Anderson Dekomwin Médah.

Les échanges, entamés la semaine dernière, font suite à la nomination en conseil des Ministres du mercredi 6 juillet dernier, de Adama Traoré à la tête de l’ONEA et désapprouvée par les responsables syndicaux de cette structure.

Lors de la première rencontre, le ministre d’Etat, Bassolma Bazié a demandé à ses hôtes du jour et toute personne ou structure tierce des preuves incriminant Monsieur Traoré.

Lire également 👉ONEA : Le nouveau DG, Adama Traoré, peut compter sur la « frange jeune » des travailleurs

« Ce sont ces différentes preuves que nous avons synthétisées à la demande du ministre chargé de la Fonction publique, pour les remettre ce matin à la délégation du gouvernement », a indiqué le secrétaire général adjoint de la coordination CGT-B/ONEA, Wendlassida Olivier Yaméogo, à l’issue de l’audience.

« Nous avons fourni les preuves. C’est au gouvernement de peser ses preuves pour voir la conduite à tenir. Et nous, nous en tenons à sa décision », a poursuivi M. Yaméogo.

Le ministre d’Etat, chef de la délégation gouvernementale, a félicité les partenaires sociaux pour leur rôle de veille citoyenne et les a encouragés à poursuivre sans état d’âme le travail pour leur contribution à la construction d’une gouvernance vertueuse.

« Je leur ai demandé des preuves afin d’éviter que des amalgames soient faits sur mon rôle de ministre d’Etat et le fait que j’ai dirigé la CGT-B. Du reste, la confiance n’exclut aucunement le contrôle. Le gouvernement, tout en félicitant la coordination pour les documents transmis, les analysera en complément du travail de vérification déjà entamé et avisera », a-t-il soutenu.

A l’entendre, au-delà de ce cas de nomination actuellement incriminé, des actions engagées se poursuivront à l’ONEA comme partout ailleurs pour une gouvernance vertueuse.

La délégation syndicale a remercié le gouvernement pour l’écoute. Cela, dit-elle, contribue au renforcement du dialogue sociale.

Source : MFPTPS

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page