Alliance républicaine pour la patrie (ARPA) : Un mouvement né pour apporter des « critiques positives » à la construction de la nation

publicite

Le lancement officiel de l’Alliance républicaine pour la patrie (ARPA) est intervenu ce samedi 2 décembre 2023 à Ouagadougou. Ce mouvement est porté sur les fonts baptismaux selon ses organisateurs, pour participer à la vie de la nation à travers des « critiques positives » en organisant des réflexions et en produisant des analyses sur la vie de la nation. 

La suite après cette publicité

“Le contexte justifie bien la création de ce mouvement parce qu’actuellement avec ce que nous vivons, nous avons besoin surtout que les populations puissent prendre conscience réellement de l’état dans lequel est notre nation et les défis qui nous attendent. Il faut aussi qu’on pense tout de suite à l’après-guerre », a dépeint Jean-Léonard Bouda, coordonnateur de l’ARPA pour situer le contexte de création de l’ARPA.

À l’entendre, l’ARPA est composée de Burkinabè de divers couches sociales convaincus qu’ils « peuvent partager leurs expériences, leurs idées avec d’autres personnes, être une force critique positive et de propositions constructives ».

Ainsi, selon Jean-Léonard Bouda l’ARPA a pour objectif d’organiser des réflexions et de produire des analyses sur la vie de la nation; de contribuer à la recherche de solutions endogènes et durables pour adresser les défis de la crise multidimensionnelle que vit le Burkina Faso sur les plans sécuritaire, communautaire, politique, institutionnel, social, humanitaire, administratif et économique; contribuer à la recherche de solutions pouvant contribuer à renforcer la cohésion sociale et I’unité nationale.

Jean-Léonard Bouda, coordonnateur de l’ARPA

Aussi, au cours de ce lancement, plusieurs communications ont été livrées aux participants sous les thèmes « L’économie en période de crise et de guerre : quelles stratégies ? Actionnariat populaire et relance économique : mythe ou réalité ? Impérialisme et néo impérialisme en Afrique : manifestations et conséquences ». 

Le coordonnateur Jean-Léonard Bouda a terminé en lançant un appel à une adhésion au Mouvement afin « qu’ensemble, nous enclenchions la réflexion (sur le développement économique et le capital humain, les défis sécuritaires et humanitaires et la gouvernance socio-politique, etc. ) au Burkina Faso ».

Lire aussi → Programme de l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire : «Cette initiative est un levier pour lutter contre le terrorisme» (Capitaine Ibrahim Traoré)

Hamadou OUEDRAOGO

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page