Universités Africaines de la Communication de Ouagadougou (UACO 2023) : Feu vert pour la 13e édition

publicite

La 13ème édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) a officiellement ouvert ses portes, ce jeudi 7 décembre 2023, sous le thème « la liberté de la presse et droit d’accès à l’information en contexte de crises sécuritaire et humanitaire ». 

La suite après cette publicité

Instituées en 2004, les UACO sont un cadre fédérateur qui réunit des professionnels, des universitaires, des chercheurs, des étudiants et d’autres personnes ressources d’Afrique et d’ailleurs pour discuter des défis qui se présentent à tous les médias, partager des expériences en vue de trouver des solutions appropriées.

En effet, les UACO constituent un cadre de référence, une véritable tribune d’écoute, de réflexion et de débat qui interpelle les professionnels et chercheurs du domaine des médias et de la communication sur les problématiques de l’heure. Et les UACO 2023 ne dérogent pas à la règle.

Pour cette édition, notamment la 13e, la thématique retenue est « la liberté de la presse et le droit d’accès à l’information en contexte de crises sécuritaire et humanitaire ». À entendre le premier ministre, Me Apollinaire Kyelem de Tambela, ce choix n’est pas anodin, au regard du contexte actuel.

« Le choix de ce thème n’est pas un fait du hasard. Il intervient dans un contexte où les populations subissent les effets de l’insécurité liés aux actions de groupes extrémistes. Je me réjouis du choix de ce thème car la réflexion porte sur les professionnels des médias et de la communication.

Elle place également au cœur des échanges, des questionnements essentiels et fondamentaux qui établissent  les liens étroits entre la protection de la liberté de la presse, la liberté d’opinion et d’expression, la responsabilité sociale du journaliste, le droit d’accès à l’information et l’émergence d’une culture de la paix et du mieux-vivre ensemble », a-t-il élucidé.

Pour la présente édition, la République du Niger est le pays invité d’honneur. Présent donc à ce rendez-vous, le ministre de la Communication, des Postes et de l’Economie Numérique de la République du Niger, Raliou Sidi Mohamed, s’est réjoui de la tenue de cette édition. Il a par la même occasion rappelé l’histoire qui lie le Niger et le Burkina, d’où la nécessité de prôner l’union.

« Nous sommes ici pour témoigner notre reconnaissance aux acteurs de l’information et de la communication engagés aux côtés de nos pays pour le bien-être des populations. Nous sommes ici pour réaffirmer de façon solennelle notre attachement à une presse libre, professionnelle, responsable, patriote, respectueuse des valeurs africaines et qui s’éloigne à jamais des clichés stéréotypés et importés des concepts impérialistes et néocolonialistes », a déclaré Raliou Sidi Mohamed.

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page