Burkina Faso : Plusieurs terroristes neutralisés aux encablures de Ouargaye pendant une importante réunion

publicite

Un missile d’une violence inégalée a décimé ce lundi à Yaktibo (Ouargaye, Centre-est), des terroristes qui venaient d’arriver pour assister à une importe réunion. Plutôt ce week-end, dans la zone de Barani (Kossi, Boucle du Mouhoun), les vecteurs aériens ont neutralisé des malfaiteurs à quelques lieux de leur base.  

La suite après cette publicité

Ce lundi 8 janvier 2024, les vecteurs de l’armée burkinabè ont vu une colonne de terroristes quitter la forêt de Nouhao en direction de Taktibo, à une vingtaine de kilomètres.

Ils vont suivre les criminels jusqu’à leur point d’arrêt sous un grand arbre où ils ont attendu d’autres compères. Les pilotes vont patienter jusqu’au début de la réunion pour avoir le maximum d’assassins à abattre.

Et ce fut le cas. Un missile d’une violence inégalée va se détacher du ciel et venir frapper les acolytes. L’arbre, ses occupants et leurs logistiques vont fondre pendant que les terroristes qui montaient la garde vont prendre leurs jambes à leurs coups.

Plutôt le week-end dans la zone de Barani, des tueurs ont connu le même sort. En effet, les informateurs de l’armée ont eu vent de la présence de terroristes sous un grand arbre, à une dizaine de kilomètres de leurs bases.

Alertés, les vecteurs aériens viennent confirmer l’information puis se mettent immédiatement en position de frappe. Les assassins vont disparaitre sous le coup d’un puissant missile qui va enflammer leur cachette. Les opérations de reconquête de l’intégrité territoriale se poursuivent.

Source : Agence d’information du Burkina (AIB) 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page