Sénégal : L’ONU « profondément préoccupée » demande des enquêtes

publicite

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme s’est dit « profondément préoccupé » par la crise au Sénégal, dénonçant un « recours inutile et disproportionné à la force contre les manifestants et des restrictions de l’espace civique », ce mardi 13 février 2024. 

La suite après cette publicité

« Au moins trois jeunes hommes ont été tués pendant les manifestations et au moins 266 personnes auraient été arrêtées dans tout le pays, y compris des journalistes », a déclaré une porte-parole, Liz Throssell, lors d’un point de presse à Genève.

Des enquêtes « doivent être menées rapidement, de manière approfondie et indépendante, et les responsables doivent être amenés à rendre des comptes », a-t-elle ajouté.

La porte-parole a souligné « qu’il est essentiel que les autorités ordonnent sans équivoque aux forces de sécurité de respecter et de garantir les droits humains y compris les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique ».

Le Sénégal est en proie à l’une de ses plus graves crises politiques des dernières décennies depuis que le président Macky Sall a annoncé le report de la présidentielle le 3 février, à trois semaines de l’échéance.

Ses partisans à l’Assemblée nationale et ceux de Karim Wade, candidat disqualifié, ont ensuite entériné le renvoi de l’élection au 15 décembre et le maintien du président Sall à son poste jusqu’à la prise de fonctions de son successeur, a priori donc début 2025.

« Nous demandons aux autorités de veiller à respecter la longue tradition de démocratie et de respect des droits humains du Sénégal », a insisté la porte-parole du Haut-Commissariat à Genève, appelant « tous les acteurs de s’abstenir de recourir à la violence ».

Elle a ajouté que les services régionaux du Haut-Commissariat étaient « en contact » avec les autorités, mais n’a pas souhaité donner d’informations sur ces discussions.

La porte-parole a également indiqué que le Haut-Commissariat était préoccupé par la suspension d’internet sur les mobiles mardi au Sénégal, au jour d’une manifestation prévue et interdite par les autorités pour la deuxième fois depuis le début de la grave crise politique.

« Il est très important de garantir le droit d’accès à l’information », a-t-elle dit, indiquant que toute restriction doit « donc être strictement limitée à ce qui est nécessaire et doit être aussi limitée que possible dans le temps ».

Source : Agence d’Information du Burkina (AIB)

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. I believe there are few people in this world that dislike more beyond me seeing Negroid African led governments robbed of their sovereignty by corrupt leaders plus having those leaders impose on their people every order NATO France macron give as done in Senegal. I believe for punk ass macron Senegal is test to determine how much NATO France power have deteriorated in Negroid Africa. Presidential leadership in Senegal have been one of NATO France top ass kissing slaves for decades. If NATO France lose Senegal in near future it know soon it will lose all it possess in Negroid Africa. However if NATO France maintain Senegal as top sycophant NATO France will continue to possess position from which it may recover dynamic position in Africa that allows it to create chaos plus plunder again Negroid Africans led nations.
    Will Senegalese embrace sovereignty with assistance from it’s fellow Africans or will it continue to live illusion of being Western style democracy in Africa while in actuality it is undergoing peasant making steps plus stages process to irreversible genocide. Stupid is what stupid do. We must prevent stupidity in Negroid Africa by any means feasible plus necessary so that we do not become injuriously burden by our stupid brothers in leadership in fellow Negroid Africans led nations. Yes! We are our brothers keepers. Failure to be so will take us to genocide at God speed.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page