Usine de transformation de tomates de Bobo-Dioulasso : Un projet en bonne voie

publicite

Le chantier de construction de l’usine de transformation de tomates à Bobo-Dioulasso avance à un rythme « satisfaisant » avec un taux d’exécution global de 46%. Sous l’égide du Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Méda, et en présence du Directeur général de l’Agence pour la promotion de l’entrepreneuriat communautaire (APEC), une visite du site a été effectuée le vendredi 23 février 2024.

La suite après cette publicité

Depuis la pose de la première pierre en septembre 2023, le projet avance à grands pas, avec un délai de réalisation fixé à sept mois. À ce jour, les progrès réalisés dépassent les attentes, avec un taux d’exécution global de 46% pour un délai consommé de 39, 52%.

Un taux d’exécution de 51% pour un délai consommé de 37,17% pour le lot 1 et un taux d’exécution de 46% pour un délai consommé de 39, 52% pour le lot 2.

Les bâtiments prennent forme rapidement, démontrant un « haut niveau de technicité dans leur conception et leur construction », selon le Capitaine Martha Céleste Anderson Méda qui a exprimé sa satisfaction sur les avancées du chantier ainsi que l’engagement et la motivation de l’équipe chargée de sa réalisation. Il a également insisté sur l’importance de respecter les délais, voire de les anticiper, pour une mise en service rapide de l’usine.

Une étape cruciale

Pour le Directeur général (DG) de l’Agence pour la promotion de l’entrepreneuriat communautaire (APEC), Karim Traoré, les efforts convergent vers une livraison des infrastructures d’ici la fin du mois de juin 2024, avec pour objectif ambitieux de voir les premières boîtes de tomates concentrées « made in Bobo-Dioulasso » sortir dès le début du mois de juillet.

Il a rappelé que la concrétisation de ce projet symbolise une étape cruciale dans le développement industriel et économique du Burkina Faso, témoignant de la volonté du président de la Transition Ibrahim Traoré de renforcer son autonomie dans le secteur agroalimentaire.

Transparence

 Le DG de l’APEC a expliqué que cette visite avec la presse revêt le caractère inclusif et transparent des initiatives de l’APEC. « Vous avez aussi remarqué l’existence d’une infirmerie qui sera ouverte aux riverains.

C’est une grande orientation du chef de l’Etat qui a souhaité que chaque burkinabè qui met 10 000 francs pour contribuer à la construction des entreprises communautaires puisse être régulièrement informé de l’avancée des travaux ».

Cette usine s’étend sur une superficie de 3 hectares et promet de dynamiser l’économie locale en créant au moins 150 emplois directs et plus de 10 000 emplois indirects en faveur des femmes et des jeunes.

Aminata SANOU 

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page