Monique Ilboudo, premier Ambassadeur du Burkina Faso en Lettonie

2039 0
L’ambassadeur Monique Ilboudo (à g.) remettant les copies figurées de ses lettres de créance à Andris Teikmanis, Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères de Lettonie (Ph : DR)

Après l’établissement récent des relations diplomatiques entre  le Burkina Faso et la Lettonie le 6 avril 2011, Madame Monique Ilboudo, Ambassadrice Extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso auprès des pays nordiques et des pays baltes, a présenté ses lettres de créance le 16 octobre 2012 au Président Andris Bērziņš de la République de Lettonie. 

Bref rappel historique sur la Lettonie

La cérémonie s’est déroulée dans le Blackheads house. Le Blackheads house est une célèbre maison médiévale située à Riga, capitale de la Lettonie. Cet  immeuble plein de symbolisme, restauré en 1999 et inauguré en 2001 à l’occasion de la commémoration des 800 ans d’existence de la ville marque une période de la résistance lettone de 1941 à 1991 pendant son occupation.

Avant la présentation de ses lettres de créance, Madame l’Ambassadrice a effectué une série de rencontres dont la remise des copies figurées des lettres de créance dès le 15 octobre 2012 à Monsieur Andris Teikmanis, Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères de Lettonie et les entretiens avec le Directeur des relations bilatérales et le Directeur du Protocole lettons.

La remise des lettres de créance au Président a été suivie d’une série d’audiences notamment avec la vice-présidente de l’Assemblée nationale lettone, Madame Inese LÏbina-Egner, un représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Directrice de l’Institut letton et une visite au Musée de la résistance lettone.

La Lettonie s’ouvre au monde

Après son accession à l’indépendance en 1991, la Lettonie, qui compte près de trois millions d’habitants pour une superficie de 64589 km2, est devenue membre de l’Union européenne en 2004. Elle a subi il y a de cela trois ans les revers de la crise économique comme la plupart des pays européens avant d’atteindre un niveau de stabilité par une relance économique et une croissance acceptable.

Ce pays envisage renforcer sa visibilité sur la scène internationale ainsi que ses relations bilatérales, régionales et multilatérales par une ouverture progressive sur le reste de l’Europe et les autres continents particulièrement l’Afrique.

La Lettonie a des atouts notamment en matière de logistique, d’eau et  d’assainissement, en matière environnementale et des NTIC, dans le domaine de l’agriculture, en matière culturelle etc. Sur ce dernier point,  Riga sera la capitale culturelle de l’Europe en 2014. La Lettonie entend par là relever ce pari en mettant à contribution sa richesse culturelle rendue possible par une diversité de groupes ethniques, 150 au total, de religions (orthodoxes, catholiques, juifs, baptistes etc.),  et ses 9 principales langues parlées dont le letton est la langue officielle. Par ailleurs, la Lettonie a une double expérience à partager venant de l’Est et de l’ouest en tant qu’ancien territoire occupé par l’Allemagne et l’Ex-URSS.

Les domaines de la coopération Burkina-Lettonie

 Lors de sa rencontre avec l’ambassadrice Ilboudo, le Président Bērziņš a déclaré que la Lettonie est intéressée par un partenariat lié aux contacts économiques, à l’éducation et la culture, sous les auspices d’organisations internationales, y compris la Francophonie, et en termes de soutien des candidatures de la Lettonie dans le système des Nations Unies.

 Les domaines possibles de la coopération du Burkina Faso avec la Lettonie pourraient ainsi être envisagés en matière d’éducation, de l’investissement,  du tourisme, des échanges culturels, des échanges entre Chambres de commerce, de la coopération politique par des consultations bilatérales et soutiens mutuels divers.

Ambassade du Burkina Faso à Copenhague

 NB : Les intertitres et la légende de la photo sont de la Rédaction B24

 

 

 

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre