« L’Afrique en séries » : La série télévisée africaine à l’honneur à Ouagadougou

L’Institut français de Ouagadougou veut, à sa façon, faire redécouvrir la série télévisée africaine, et donner un coup de pouce à ce genre cinématographique. D’où l’événement dénommé « L’Afrique en séries », qui se tiendra à Ouagadougou, du 19 au 21 février 2014.

Du 19 au 21, la série télévisée africaine sera à l’honneur dans le cadre d’un événement inédit, « L’Afrique en séries », présenté en conférence de presse le jeudi 13 février. Trois soirées, à l’Institut français de Ouagadougou, pendant lesquelles le public burkinabè va pouvoir se replonger dans ce genre cinématographique. C’est ce que promettent les organisateurs de l’événement, dont l’objectif est d’amener le public africain et burkinabè à redécouvrir les séries africaines.

Boris Zakowsky et Marine Leloup, lors de la présentation de l'événement "L'Afrique en séries" le jeudi 13 février 2014. ©Burkina 24

Boris Zakowsky et Marine Leloup, lors de la présentation de l’événement « L’Afrique en séries » le jeudi 13 février 2014. ©Burkina 24

À travers les séries de trois pays africains, Super Flics, 3 femmes, 1 village ou Ina du Burkina Faso, Brouteurs.com, L’histoire d’une vie ou Chronique africaine de la Côte d’Ivoire, Ben Boli, Duel à Dafa ou Les concessions du Mali, « L’Afrique en séries » veut offrir au public burkinabè un large panorama de la série télévisée africaine, avec une ouverture sur la série française.

Selon Marine Leloup, directrice de l’Institut, cette ouverture sur des productions françaises s’inscrit dans la mission de coopération de l’Institut. Mais surtout, il s’agit de « confronter les regards et partager avec les professionnels d’autres approches de la série » a expliqué Boris Zakowsky, attaché audiovisuel à l’ambassade de France. Ainsi des séries comme Cut et Bref, à l’écriture assez originale, figurent au programme et pourraient inspirer les réalisateurs africains.

Pour l’Institut français qui associe à l’événement l’Ambassade de France, il s’agit aussi de soutenir la série africaine, de rendre hommage aux comédiens, aux producteurs, aux réalisateurs et aux techniciens dont certains seront présents à Ouagadougou pour l’événement. Une table ronde est également prévue à cet effet, pour permettre aux professionnels d’envisager « l’avenir de la série africaine dans un paysage audiovisuel mondial qui se complexifie de plus en plus, qui ouvre des débouchés nouveaux avec internet mais qui est très concurrentiel », a annoncé Boris Zakowsky.

 >>>> Voir les détails et le programme de l’événement ici

Rédac' chef B24. Journaliste web, éditorialiste
Pas de commentaire

Répondre

[

POPULAIRES

Conseil des Ministres