Autonomisation des jeunes et des femmes : Dépôt des dossiers du 26 juin au 5 juillet

3572 0

L’Etat burkinabè a lancé le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes (PAE/JF). L’objectif de ce programme est de contribuer à la réduction du chômage et du sous emploi des jeunes et des femmes au Burkina Faso. L’unité de coordination et de gestion du PAE/JF a organisé une visite des différents guichets de dépôts ce mardi 27 juin 2017 à Ouagadougou.

Le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes (PAE/JF) vise la promotion de l’auto emploi et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes et des femmes. En effet, le PAE/JF compte financer 30 000 micro-projets, la création et la consolidation de 90 000 emplois directs.

Judith Ouédraogo, candidate au fonds

Il a un coût global estimé à 16, 5 milliards de F CFA soit en moyenne 5,5 milliards de F CFA par an, financé par le budget de l’Etat sur une période de 3 ans. Pour ce programme, peuvent prétendre au fonds, les jeunes titulaires de diplômes post baccalauréat, les déscolarisés, les groupements, associations professionnelles de jeunes et des femmes.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme, 5 fonds nationaux de financement ont été identifiés pour abriter les guichets spéciaux de financement des promoteurs. Il s’agit du Fonds d’appui au secteur informel (FASI), du Fonds d’appui aux initiatives des jeunes (FAIJ), du Fonds d’appui à la promotion de l’emploi (FAPE), du Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF) et du Fonds burkinabè de développement économique et social FBDES/Société financière de garantie interbancaire (SOFIGIB).

Des guichets ont été mis en place pour la réception des dossiers de demande de financement du PAE/JF, du 26 juin au 5 juillet 2017 sur tout le territoire national.

Issouf Sawadogo, un candidat dans le guichet du palais des sports
Issouf Sawadogo, un candidat dans le guichet du palais des sports

Les montants vont de 100 000 à 1,5 million de F C FA avec des taux d’intérêt applicables de 0% pour les personnes vivant avec un handicap, 1% pour les femmes et 2% pour les jeunes titulaires de diplômes post baccalauréat. La durée du prêt est de 36 mois. 

Ce mardi 27 juin 2017, l’unité de coordination et de gestion du  PAE/JF a organisé une visite des différents guichets de dépôts. Du musée national, au palais des sports de Ouaga 2000, en passant par la Maison de la culture Jean Pierre Guingané et l’institut du sport et du développement humain, les jeunes et les femmes sont sortis pour s’informer sur les fonds qui leur sont alloués.

Le coordonnateur du PAE/JF, Soumaila Bitibaly, a expliqué être sorti pour constater de visu les dépôts des dossiers. « Il y a un engouement. En deux jours, le FAIJ a reçu plus de 2500 promoteurs à Ouagadougou », a-t-il dit.  

Soumaila Bitibaly, coordonnateur du PAE/JF,

Judith Ouédraogo, commerçante au secteur 30 de Ouagadougou, a fait comprendre que « c’est une bonne affaire pour nous car cela va nous permettre d’améliorer mon commerce d’habits et d’ustensiles de cuisine ». « J’ai besoin de 100 000 F CFA », a-t-elle ajouté.

 Issouf Sawadogo, un candidat dans le guichet du palais des sports, a laissé entendre qu’il aimerait entreprendre dans le domaine de l’élevage et a un besoin de 800 000 F CFA pour développer son activité.

Jules César KABORE

Burkina 24

Articles du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *