Concours directs 2012 : 143 573 candidats en lice

1707 4

La session 2012 des concours directs de la Fonction publique a été lancée le 1er septembre 2012. 143 573 candidats sont à la conquête de 10 000 postes. Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la sécurité sociale, Soungalo Apollinaire Ouattara, a assuré que tout était mis en oeuvre pour une égalité des chances de tous les candidats. Les épreuves écrites prendront fin le 10 septembre prochain.

There are 4 comments

  1. je suis tres heureux du bon deroulement des concours de la fonction publique, seulement j’ai des larmes aux yeux en ce qui concerne le sort reserv? aux personnes handicap?es diplom?es au Burkina Faso.Deux ans au paravent quand je lui en a parler en direct au telephone, il m’avait rassur? que la loi viendrait mettre un terme a cette discrimination, je peux m?me dire inegalit? de traitement devant un besoin specifique entre diplom?s.car aujourd hui la loi est belle et bien vot?e et prevoit 5% comme quota dans toute entreprise employant plus de 50 employ?s; et son excellence monsieur soungalo ouattara connait bien cette loi puisse qu’il parle aujourd hui chaque fois dans les medias d’?galit? de chance sans en expliquer la teneur et cela est aussi valable que pour ses collaborateurs.on n’emploi pas les mots a cause de leur beaut? ou pour paraitre plus humains; mais pour changer le monde positivement.desormais nous savons lire entre les lignes !! il faut etre claire, nous faisons parti de ce Burkina emergent ou bien pas?
    l’?galit? des chances consiste principalement ? favoriser des populations qui font l’objet de discrimination afin de leur garantir une ?quit? de traitement. Elle implique que les ?carts li?s au milieu d’origine soient neutralis?s.
    « c’est le droit d’?tre libre, en se donnant les moyens de le devenir. C’est comme une justice anticip?e, et anticipatrice : c’est prot?ger l’avenir, autant que faire se peut, contre les injustices du pass?, et m?me du pr?sent. »
    Andr? Comte-Sponville – Guide r?publicain, 2004
    donc quand la declaration universelle des droits de l’homme stipule en son art 1 que tous les hommes sont egaux, c’est une egalit? de droit et de ce fait ne saurait aucunement, nullement signifier que tous les hommes sont « valides » ou « handicap?s »; mais plutot une inegalit? de fait et c’est pour reduire cette inegalit? de fait que le concept d’?galit? de chances est n?.en definitive l’?galit? des chances doit permettre aux couches vulnerables (personnes handicap?es, femmes, vieillards) les m?mes chances dans une soci?t? emergente car la diversit? est une richesse.
    en somme monsieur le ministre, je ne veux plus que tu applique la loi mais suit ton coeur car le bon sens voudrait que tu permette aux personnes handicap?es de developper leur capacit?, savoir faire, ingeniosit? et surtout leur talent a l’image de notre soci?t?!! sans rancoeur monsieur le ministre.
    j’ai ecrit ses lignes essentiellement avec les derni?res gouttes de mes larmes, tr?s sinc?rement.

    Isma?l TRAORE
    Pr?sident de l’Association des El?ves et Etudiants Handicap?s du Burkina (AEEHB).

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre