Commune de Ouagadougou : Simon Compaoré face à la presse pour le bilan de ses 17 ans

1312 0
Le maire Simon Compaoré face à la presse ce jeudi soir. (Ph.B24)

Les élections couplées de décembre sont derrière nous. Les conseillers municipaux sont déjà connus et bientôt les nouveaux conseils municipaux se mettront à la tâche pour le développement de leurs communes. En fin de mandat, le maire de la ville de Ouagadougou, Simon Compaoré, a tenu à rencontrer la presse pour une énième fois ce jeudi 13 décembre 2012 pour le bilan de ses 17 ans de gestion communale.

Arrivé à la tête de la mairie de Ouagadougou en 1995, le maire Simon Compaoré bien connu de la population pour son franc parler et son dynamisme fait ses adieux. Après 17 ans de gestion, il se retire volontairement: « Personne n’a jamais forcé Simon Compaoré » rétorque-t-il vigoureusement à ceux qui insinuent qu’il a été contraint au sein de son parti. La seule raison de ce départ annoncé depuis une année déjà, le maire pense n’avoir plus rien à montrer après 17 ans, ayant épuisé « toutes [ses] capacités de faire bouger les lignes ». Paraphrasant l’Ecclésiaste, pour Simon, « il y a un temps pour toutes choses. Un temps pour être maire, un temps pour mettre fin à ses fonctions de maire. »

Les échanges entre les journalistes de la presse écrite et le bourgmestre central  ont porté sur plusieurs axes des 17 ans de l’action municipale et duré plus de deux heures d’horloge. Il s’agit notamment de l’aménagement dont la question des lotissements, des grands projets, de la sécurité urbaine et de la gouvernance locale. Sur tous ces axes de sa gestion municipale, Simon Compaoré n’a pas fait l’économie des détails souvent chiffrés pour éclairer une fois pour toute les hommes de médias.

Le face-à-face avec les journalistes a duré 2h30mn.

A l’heure où le maire s’apprête à partir, il était question également dans ses échanges avec la presse, des acquis qu’il laisse à ses successeurs et des grands projets en cours. Parmi ces acquis, la brigade verte créée en 1995 et qui compte à ce jour 2087 femmes. Sur cette initiative qui a fait la fierté de la ville de Ouagadougou au-delà des frontières, le maire sortant souhaite que son successeur « jette un regard favorable ».

Quant aux projets futurs, le maire Simon Compaoré laisse à son successeur d’ambitieux dossiers dont le projet d’amélioration des conditions de vie des populations des quartiers périphériques dont le financement, à hauteur de quatre vingt dix milliards et demi, est déjà acquis, un projet de réhabilitation des gares routières de la ville ou celui du tramway, qui pourra prendre corps à l’horizon 2030.

La dernière session de cette mandature du conseil municipal se tient ce vendredi 14 décembre 2012. Pour l’occasion, des maires amis venus du Mali, du Benin, de la Côte d’Ivoire, le député maire de Grenoble, le vice-président de la communauté urbaine de Lyon seront aux côtés de Simon Compaoré pour sa dernière session du conseil municipal « émouvante ».

Justin Yarga

Markus Kouaman (Stagiaire)

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre