TIC : 105 jeunes leaders de la société civile et des partis politiques formés grâce au NDI

Une vue partielle de participants à la formation. Ph. B24
Une vue partielle de participants à la formation. Ph. B24

Du 12 au 22 juin, une centaine de jeunes leaders burkinabè de la société civile et des partis politiques se sont formés aux médias sociaux, grâce au National Democratic Institute (NDI). Initiée dans le cadre d’un programme de l’ONG, la formation a eu pour objectif de donner aux jeunes les moyens et outils pour jouer pleinement leur rôle de leaders dans un monde où l’opportunité des TIC n’est plus à démontrer.

La suite après cette publicité

Des jeunes de Fada, de Bobo et de Ouagadougou, issus de partis politiques et de la société civile ont bénéficié d’une formation sur les technologies de l’information dans le cadre d’un programme initié par le NDI. Axée essentiellement sur la pratique, la formation visait à mettre les nouvelles technologies au service du leadership des 105 jeunes participants.

Selon Koné Abdoulaye, chargé de programme au NDI, « les technologies de l’information et de la communication sont devenues quasi incontournables dans l’animation de la vie politique et publique » et le NDI a voulu donner aux jeunes leaders les moyens de jouer efficacement leur rôle d’agents de changement.

Une photo de famille d'un des groupes ayant bénéficié de la session. Ph.24
Une photo de famille d’un des groupes ayant bénéficié de la session. Ph.24

Deux jours de formation assurée par deux experts, pour chacun des groupes constitués, ont permis aux participants de découvrir l’intérêt d’Internet pour les organisations, des outils de collaboration et de réseautage, et de prendre en main les réseaux sociaux. Les participants ont également pu savoir comment créer et animer un blog et comment maîtriser et rendre plus utile leur présence sur des réseaux sociaux comme Facebook ou encore comment utiliser d’autres comme Twitter.

Pour les participants, l’opportunité était belle à saisir.  « La formation nous a dotés d’outils qui vont nous permettre de nous servir des nouvelles technologies pour promouvoir nos différentes activités » a témoigné Désiré Kanyala, présidente des jeunes femmes de l’UNDD. Pour un autre participant, Soma Davy de la Jeunesse Étudiante Catholique (JEC), « une telle formation [nous] permet d’être en phase avec notre temps marqué par les nouvelles technologies ».

Justin Yarga

pour Burkina 24

publicite


publicite

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Grace a cette formation sur les m?dias sociaux initi? par le NDI, les jeunes leaders de la soci?t? civile et des partis politiques ont pu approfondir leurs connaissances sur le NTIC. Vivement que cette initiative se poursuive au profit d'autres jeunes afin qu'il ait moins d'analphab?te du NTIC. Merci ? NDI et aux formateurs !

  2. Un geste a feliciter mais qua la prochaine seance soit ouverte a toutes les associations de jeunes meme ceux de l'exterieur car l'interert du pays nous preoccupe meme etant a l'etranger.

  3. Merci, au NDI et aux formateurs, pour l'opportunit? de cette formation, car la majorit? des jeunes , que ce soit en Afrique ou m?me en occident, surfent internet et particuli?rement sur les r?seaux sociaux sans se soucier des pi?ges qui les guettes, mais aussi et surtout des avantages r?els qu'ils pourrait en tirer .avec cette formation nous avons appris naviguer avec s?curit?, et ? utiliser les r?seaux sociaux ? des fin tr?s utilitaires
    encore merci au NDI!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page