Ouaga Vox – Les effets de la « janviose »

Pendant le mois de janvier, les Burkinabè ont souvent des difficultés avec leur budget, notamment pour arriver à la fin du mois. Ce phénomène récurrent a été baptisé « janviose ». L’équipe de Ouaga Vox a ouvert son micro cette semaine pour savoir comment les Ouagalais vivent la « janviose » 2014.

La suite après cette publicité

Ouaga Vox

Chaque fin d’année, en général, les poches se vident ou presque pour que la fête soit belle, pour passer le réveillon dans la joie et la ripaille.

Certains vont jusqu’à s’endetter pour se faire plaisir. On croirait que la vie s’arrête pour eux avec le changement d’année. C’est alors que le mois de janvier devient un chemin de croix de la gestion financière pour beaucoup.

Ils se retrouvent ‘’en galère’’ et triment, vivent au ralenti en attendant le bout du mois.

Prévoyants

Pour 2014 de nombreux Ouagalais se trouvent pris au piège de la janviose. Ouaga Vox a rencontré certains qui affirment que le premier mois de l’année est difficile.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Cependant, certaines personnes qui connaissent assez bien le phénomène se sont préparées tout au long de l’année, prévoyant les dépenses à effectuer pour les fêtes.

D’autres par contre ont opté de fêter simplement, sans faire de grandes dépenses qu’elles jugent inutiles. Elles estiment qu’il ne sert pas de s’endetter ou se ruiner pour faire une fête qui laissera place à la galère.

Stella NANA

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. Tr?s souvent on se pr?pare mais il y a les impr?vus, les amis qui viennent, la famille qui attend. La solution est de se pr?parer et surtout ne pas s’engager dans des d?penses m?me si on doit prendre ses jambes a son cou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page