FESCUS 2014 : Le festival ouvre ses portes à l’international

Le festival culturel et artisanal du sahel (FESCUS) chemine vers sa neuvième édition. Pour cette année des innovations sont attendus. Prévu pour se tenir courant avril 2014, les organisateurs ont animé une conférence de presse, ce samedi 8 février 2014, pour situer les hommes de média sur l’avancée de l’organisation.

La suite après cette publicité
Le siège de l'UNIJED (Ph : Fondationh20)
Le siège de l’UNIJED, promotrice du FESCUS (Ph : Fondationh20)

« Le festival est pour nous un tremplin pour véhiculer un certain nombre de messages ». C’est par ces mots que Ismaël Traoré, le président de l’Union des jeunes pour le développement du Soum (UNIGED/SOUM), structure promotrice de ce festival a justifié le choix du thème de l’édition 2014.

 Elle verra donc la participation des établissements primaires et secondaires qui vont rivaliser dans la catégorie pool jeune dont les disciplines sont le théâtre, les ballets , les poèmes, les récitals, la valorisation de l’art capillaire et vestimentaire.

Cette année, elle se tiendra du 19 au 23 avril 2014 à Djibo dans la province du Soum. L’objectif visé par l’UNIGED/ SOUM à travers cette édition est la valorisation du potentiel culturel et touristique, et le développement local à travers les expressions culturelles et artistiques.

L’international s’invite au festival

Ismaël Traoré, président de l'UNIJED/Soum (Ph:B24)
Ismaël Traoré, président de l’UNIJED/Soum (Ph:B24)

« Parti d’un festival scolaire pour devenir international, le FESCUS a grandi et a suivi une croissance normale. » C’est ainsi que Almoundo Barry, manager du festival, explique la métamorphose du FESCUS en une envergure  internationale.

En effet, l’innovation majeure de cette année est la participation des festivaliers venant de l’extérieur du pays.  Le Niger, la Guinée, la Cote d’Ivoire et le Canada seront donc représentés par des groupes culturels et artistiques.

En plus des expositions, des conférences, des compétitions et des prestations artistiques  qui vont s’étaler sur cinq jours au lieu des trois jours habituels, le président de l’UNIGED /SOUM a promis  un voyage de presse sur certains sites touristiques et unités industrielles du sahel «  pour montrer aux quatre coins de la planète, la diversité et la richesse du patrimoine culturel de la région ».

Mouniratou LOUGUE (stagiaire)

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page