Perturbation de la conférence d’Ibriga à Ouahigouya : La société civile condamne

La Coordination provinciale du Yatenga contre la vie chère a, dans une déclaration publiée ce 26 mai 2014, condamné l’interruption par des « individus » d’une conférence publique animée le 24 mai 2014 par le Pr Luc Marius Ibriga à Ouahigouya.

La suite après cette publicité

La Coordination provinciale du Yatenga contre la vie chère est remontée contre ce qui s’est passé ce 24 mai à Ouahigouya. Voici les faits, tels qu’ils se sont passés, selon elle.

« (…) Quelques minutes après le début de la conférence, des individus bien connus dans la ville, déjà présents dans la salle, ont manifesté bruyamment puis violemment leur ferme intention de mettre fin à la conférence pour empêcher selon eux : « des étrangers venus de Ouagadougou, ne viennent insulter Blaise Compaoré à Ouahigouya ». Ils ajoutent : « évoquer la question de l’opportunité ou non de la révision de l’article 37ne se fera pas à Ouahigouya » ; « l’article 37 sera révisé, le sénat sera installé, n’en déplaise à quiconque, et même par la force s’il le faut ».

Par la suite, ils s’en prennent vertement au conférencier, le professeur Luc IBRIGA, en lui proférant des propos orduriers, menacent les organisateurs, empoignent un des participants, traitent les autres participants de tous les noms en leur faisant comprendre : « c’est la loi de la violence qui s’imposera désormais ».

Du reste, il faut faire remarquer, qu’un groupe plus important de leurs partisans avait été posté dans l’enceinte de l’école Bimbilin, située à quelques dizaines de mètres du lieu de la conférence, pour intervenir en rescousse en cas de besoin. Cela montre clairement qu’il s’agit d’une opération préméditée, planifiée et exécutée.

La conséquence de ces agissements fut ni plus ni moins, que la fin de la conférence, telle qu’ils l’avaient préméditée».

« Terrorisme intellectuel »

La Coordination considère cet acte comme une  «remise en cause des libertés individuelles et collectives, du droit à l’information, de la liberté d’opinion, de la liberté d’expression ». Elle en appelle par conséquent les autorités administratives à prendre des sanctions contre ces « individus connus » (une liste nominative de sept personnes a été indiquée dans la déclaration).

Le Pr Luc Marius Ibriga expliquant l'illégalité du fonctionnement des institutions burkinabè. © Burkina 24
Le Pr Luc Marius Ibriga considère cette perturbation comme du terrorisme intellectuel © Burkina 24

Dans une interview accordée à nos confrères d’Aujourd’hui au Faso, le Pr Luc Marius Ibriga a expliqué que c’est en évoquant le statut matrimonial du Chef de l’Etat qu’est née la perturbation.

Le Pr fait un lien avec le référendum même s’il dit ne pas avoir de preuves sur l’appartenance des perturbateurs au camp de la majorité présidentielle.

Il tire la conclusion suivante : « Ou les tenants du référendum n’ont pas d’arguments à nous opposer ou ce qu’ils veulent, c’est de nous opposer l’argument de la force, ou bien ce que nous disons est vrai et ils veulent nous empêcher  et la plupart des Burkinabè d’entendre ce message ».

Il a cependant précisé que la conférence se tiendra de nouveau à Ouahigouya pour que, dit-il, « Ouahigouya ne soit pas un lieu où l’exclusion et le terrorisme intellectuel vont régner ».

En rappel, la conférence publique organisée par le Forum des Citoyens pour l’Alternance (FOCAL) en partenariat avec le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) à la Maison des Jeunes et de la Culture de Ouahigouya a eu pour thème : « La question de l’opportunité du référendum pour la révision de l’article 37 de la constitution : consultation démocratique ou manipulation politique ? »

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

21 commentaires

  1. Qu'un honorable professeur d'universit? soit trait? ainsi est tout simplement ?c?urant, au del? du caract?re anti-d?mocratique de la perturbation, c'est surtout la bassesse des commanditaires et des ex?cutants que j voudrais souligner, loin de nous d?sarmer, ces basses besognes nous galvaniseront davantage

  2. ?vitons la violence. Le professeur dans un ?tat d?mocratique ? le droit de donner sa conf?rence et vous aussi vous pouvez organiser des conf?rences. La violence ne va jamais r?soudre les probl?mes. Peace and love ….

  3. OHG a toujours ?t? une terre politique et non de violence depuis les ind?pendances.
    Ce retournement de veste ne va ?pargner personne quant ? ses cons?quences f?cheuses si chacun met pas de l’eau dans son vin

  4. KONAN Ce n’est pas ton adr?naline qui est mont?e, c’est le bleu que tu as aval? avec tes fr?res hooligan qui est mont?. Prends conscience t?t. Nous disons des fois DIS MOI QUI TE GOUVERNE ET JE TE DIRAI QUI TU ES.

  5. ce n’est une affaire de monter les gens contre le pouvoir, il n’a pa besoin d’avoir un parti pour anim? une conference et permettre aux uns et aux autres d’apporter leur point de vue sur les questions politiques. Le cdp manque d’argument c’est tout!

  6. ouedassi ,l’alternance n’est aucunement une condition de la d?mocratie ,en democratie le peuple est roi donc a le supr?me pouvoir sur tout autre norme ,alors laissez sa volont? s’exprimer m?me si ton arri?re arri?re petit dit oui au pouvoir de Blaise alors c’est lui qui sera son pr?sident,alors que la volont? du peuple soit faites ,vive le referendum!!

  7. Pauvre jeune de ouahigouya ne pensez vous pas que Si Blaise respecte la constitution il vous sera permis de rever.toi godre depuis 92 c’est l’odp/mt au CDP .a tu change?non.ne pense tu pas que Blaise Ira d’une maniere ou l’autre.soyons serieux. Pourquoi utiliser la violence pour taire ceux utilisent leur tete.dis a ton blAise de regarder les gens dans leur yeux et leur parler de referendum .dis lui que s’il a des argument solides et fonder de convoquer les journalistes pour make son case on va voir. Un sangunaire qui croit que l’equation reste la meme.toi et lui ne ne comprennent pas trop mais une equation a deux variables.ca evolue dans le temps et l’espace.donc le temps a change chose que Blaise certainement n’a pas prevu.

  8. C’est bien fait pour Ibriga.Au lieu de rester universitaire il divague.Qu’il demande ? Mr Zaida et sa bande ce quils ont vue lann?e pass? labas sur la meme question.

  9. La situation actuelle n’est pas a ce qu’il parte agir de la sorte a ouahigouya,c’est bien normal et m?me bien fait que sa conf?rence soit interrompu.Pourquoi ira t-il agir de la sorte l? bas?Il n’est qu’un simple contre r?f?rendum tout comme les autres.

  10. s?rement ce monsieur comprendre plus que quiconque la d?mocratie vu qu’il prend du plaisir ? donner les z?ro aux ?tudiants de premi?re et de quatri?me de droit de UO2 alors qu’il sache que en soci?t? la r?gle n?1 c est faire preuve de bonne foi,n?2 donner la m?me chance a tous ,et enfin agir ou on a la capacit? tout en respectant ce que les autres font,il nous faut le referendum!!

  11. Moi je trouve que c’est bien normal que sa conf?rence soit interrompu puisqu’il n’est pas l? pour ?claircir les uns et les autres mais pour monter les gens contre le pouvoir et ?a ce n’est pas une chose normale.Il n’a aucun parti politique a ce qu’on sache,il est opposant c’est pour lui,il doit pas essayer de monter la t?te des gens,en tant que qui?

  12. monsieur de la coalition commencez par deposer une plainte contre ces voyous ch?meurs. Dr Ibriga et nous tous qui luttons avons le minimum pour vivre ,vous pas. on lutte pour chaser le clan qui a fait de la corruption, des assassinats, de l'impunit? le socle de sa gouvernance pour que chaque enfant ait acc?s ? une instruction de qualit? , qu'une ?conomie saine advienne et permette ? chaque jeune de gagner honorablement sa vie etc et vous vous laissez acheter avec des broutilles, instrumentalis?s par ces criminels. blaise DEGAGERA AU PLUS TARD EN 2015 CAR SON DEPART PEUT SURVENIR AVANT.

  13. Ils veulent nous museler par la violence. Quand on n’a pas d’arguments son arme devient la violence. Que Dieu sauve la patrie.

  14. lekoosovard, la politique au Yatenga a divis? des familles dans le temps. ce que l’on vous demande cessez le hooliganisme politique et efforcez vous de faire de la politique saine. 20% de droit et 80% de politique veut dire quoi? la modification de l’article 37 pour permettre ? Blaise qui gouverne d?j? mon papa, me gouverne, gouverne mon enfant et pr?tendre gouverner mon petit enfant n’est-ce pas trop? L’ALTERNANCE existe en d?mocratie; c’est pourquoi la limitation des mandats est mise dans les constitutions. je suis d’accord avec Luc quand il dit QUE les tenants du r?f?rendum (lekoosovard y compris) n?ont pas d?arguments ? NOUS opposer ou ce qu?ils veulent, c?est de NOUS opposer l?argument de la force …

  15. Voici des d?linquants, des sans avenir, des cabris morts qui n,ont rien dans leurs t?tes si ce n,est que prendre 2000F ou 3000F pour aller agresser des honn?tes citoyens et c,est tr?s tr?s irresponsables de leurs part et t?t ou tard ils vont r?pondre de leurs actes sauf s,ils vont quitter ce pays apr?s 2015 avec leurs commanditaires car leurs actes ne sera jamais rester impuni. J,invite les citoyens et citoyennes ? ne pas c?der ? la provocation car l,acte que ces inconscients ont commis montre qu,ils n,ont pas d,arguments cr?dibles pour convaincre le peuple et cela montre que ce sont des int?r?ts ?goistes, partisanes, intestinales, clivages etc… qu,ils sont entrain de d?fendre mais le peuple est tr?s tr?s m?r pour se laisser tromper par vos actes de terreurs.

  16. Luc aussi est devenu plus politique que juriste car ses r?ponses aux questions ont 20% de doit et 80%DE POLITIQUE .Donc nous ne pouvons que s’attendre ? ?a.

  17. Ils ont commenc? ? appliquer la politique de la terreur, mais ils ne r?ussiront nullement ? emp?cher le peuple burkinab? de r?ussir son alternance ou son alternative en 2015. les terroristes n’auront aucune place dans ce pays!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page