Affaire avion présidentiel malien : la Banque mondiale emboîte le pas au FMI

3106 3

ibk

La Banque mondiale vient de reporter ce 25 juin 2014, le versement de son aide au Mali, après le Fonds mondial international (FMI), dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel malien qui ne finit pas d’alimenter les débats, et d’interroger les bailleurs de fonds.

Il s’agit d’un appui budgétaire de 63 millions de dollars dont l’approbation de décaissement était prévue le 29 mai dernier par le conseil d’administration de l’institution financière mondiale.

En attendant qu’ »une évaluation de la gestion par le Mali de ses finances publiques » soit conduite, cette aide budgétaire sera bloquée selon la directrice de la Banque mondiale, Sri Mulyani Indrawati.

Ces différents financements, s’ils traînent risquent de compromettre la reconstruction socioéconomique du pays amorcée depuis un moment, et dont plusieurs bailleurs tels la Banque mondiale, l’Union européenne (UE), la Banque africaine de développement (BAD) s’étaient engagés à accompagner avec la mobilisation de 4,4 milliards de dollars.

Boureima LANKOANDE
Burkina24

Il y a 3 commentaires

  1. Bien vu Kassoum, quand je dis que Nestorine n??tait pas qualifi? pour son poste, ou distribuer 14 milliard aux membres du parti au pouvoir, quelques internautes m?accusaient d?en vouloir a madame Compaor? Nestorine dont je sais qu?elle est arriv? par des favorisme a son poste. Il faut vraiment que les bailleurs de fond pour aide au d?veloppement voient de pr?s ces ministres bidons qui sont l? pour utiliser les fonds afin de faire ce qui est mieux pour soi et non ce qui mieux pour le peuple. Pour les pr?ts aux femmes il faut se munir d?une carte du CDP en sous-marin pour obtenir ce fameux pr?t. Quand on pense qu?a Banfora cette femme a utiliser des millions pour f?ter avec des invit?s trier au volet a l?occasion de la journ?e internationale de la femme sans penser les femmes villageoises environnantes, je demande a la CPI de poursuivre ces sortes de ministres ou pr?sidents qui pense qu?a leur gosier. IBK doit abandonner son projet d?avion de luxe. Le projet de pr?t aux femmes doit ?tre confi? a plusieurs personnes responsables de la soci?t? civile, syndicale, priv?, et sous contr?le du ministre de tutelle au lieu de confier cet argent a un ministre qui joue pour un pouvoir.

  2. Apr?s le Mali, ces institutions de Bretton Woods devraient se pencher sur le cas du Burkina o? l’improvisation semble la r?gle dans la gestion des finances (mesures dites sociales, pr?ts aux femmes alors que cela aurait pu faire l’objet d’une p^r?vision ) Le budget utilis? pour satisfaire aux pulsions d’un seul homme.

  3. Je f?licite le FMI, l?UE et la BAD de punir IBK et son r?gime qui commence d?j? ? d?friper malgr? les efforts de la France et les pays voisins qui l?on sorti du bourbier djihadiste. Quand la France traite les chefs d??tats Africains des enfants, elle a raison. Les seules formations politiques et ?conomiques que ces Chefs d??tats ont eues sont la r?pression, la dictature, les tueries, la pr?tention, la corruption ? ciel ouvert, la distribution des postes d??tats a des proches non qualifi?es, au lieu ? des personnes qualifi?es. La seule solution pour que l?Afrique d?colle et suive l??mergence mondiale est de balayer les pr?sidents comme celui du Mali, du Burkina, du Congo, du Cameroun radicalement, et remplacer par des personnes avec des esprits larges qui feront ce qui mieux pour leur peuple et non faire mieux pour soi-m?me comme l?avion de IBK qui co?te des milliards pour sa propre pr?tention. Pourtant ? 1 km de Bamako, des maliens n?ont pas un repas par jour. Quel honte pour les dirigeants Africains.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre

OPORTUNITES D’EMPLOIS

Posté par - 24 août 2018 0
Dans le cadre du projet d’interconnexion sous-régionale dénommé Projet 330 kV Dorsale Nord de l’EEEOA (Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain), mis…