Insolite : Elle accouche d’un garçon alors qu’elle est née sans utérus

Une suédoise de 36 ans a pu donner naissance à un enfant alors qu’elle était née sans utérus. Cette prouesse de la science a été rapportée samedi dernier par The Lancet, une revue médicale britannique.

La suite après cette publicité

La suédoise qui a accouché d’un garçon après 31 semaines de grossesse était atteinte du syndrome MRKH, une affection génétique qui conduit à l’absence, totale ou partielle, du vagin et de l’utérus, et qui touche une femme sur 5.000 à la naissance.

Elle a subi une transplantation d’utérus provenant d’une amie de la famille âgée de 61 ans, ménopausée depuis sept ans lorsqu’elle a été opérée. Cette opération conduite par le professeur Mats Brännström, spécialiste de gynécologie obstétrique à l’université de Gothenburg, après 10 ans de recherches offre un nouvel espoir contre l’infertilité féminine.

L’absence d’utérus «était le seul type d’infertilité féminine jusque-là considéré comme au-delà des ressources thérapeutiques», ont souligné les spécialistes à l’origine de cet exploit. Elle pourrait éviter à certaines femmes dans la même situation, d’avoir recours à une mère porteuse.

Cette mère est l’une des neuf Suédoises qui avaient eu une greffe d’utérus de donneuse vivante en 2013. Elle était atteinte comme sept d’entre elles du syndrome MRKH, qui conduit à l’absence, totale ou partielle, du vagin et de l’utérus. Une condition qui touche une femme sur 5.000 à la naissance.

Mouniratou LOUGUE

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page