Pierre François Aubame-Eyang, entraîneur adjoint du Gabon : « Ce match nul est comme une victoire pour nous »

2234 0

Les Panthères du Gabon ont arraché un match nul (0-0) contre les Étalons du Burkina. A l’issue de cette rencontre de cette journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), l’entraîneur adjoint Pierre François Aubame-Eyang et père de l’attaquant des Panthères Pierre Emerick Aubameyang s’est exprimé en conférence de presse. Selon lui, le Gabon ne va rien lâcher.

 

L'entraîneur adjoint des Panthères du Gabon Pierre François Aubame-Eyang (3ème à partir de la droite) trouve que le Gabon progresse.
L’entraîneur adjoint des Panthères du Gabon Pierre François Aubame-Eyang (3ème à partir de la droite) trouve que le Gabon progresse.

Sur le match nul

« C’est très important de venir faire match nul à Ouagadougou en sachant qu’on a gagné 2 à 0 chez nous. Ce match nul est comme une petite victoire pour nous mais qui doit revenir aux joueurs. On sait très bien que le Gabon a un groupe très jeune. Il n’y a pas longtemps qu’ils jouent ensemble. C’est le fait de bien vivre ensemble qui leur permet d’obtenir les résultats qu’on a en ce moment ».

Le Gabon visait-il une victoire ?

« Vu le déroulement du match à Libreville, sans  prétention aucune, on venait pour jouer notre football. On savait que les Étalons sont vice-champions d’Afrique, on est venu pour chercher quelque chose, pas forcément le match nul. Si on regarde l’une des actions où Aubameyang ne donne pas bien, (je n’ai pas bien vu l’action, je suis loin), le score aurait pu être de 2 à 1 mais on va se satisfaire de ce match nul qui nous permet de rester devant ».

Son point de vue sur les Étalons

« C’est le vice-champion d’Afrique, qui ressemble étrangement à l’équipe du Gabon, avec des joueurs très techniques. Mais je pense que depuis deux matchs on a hissé notre niveau, c’est ce qui nous permet de rester devant ».

Sur la victoire de Gabon face au Lesotho

« Je n’ai pas trop envie de faire des calculs. Jorge Costa qui est l’entraîneur principal, je connais sa manière de penser. Il veut prendre des points à tous les matchs. On ne va pas s’éterniser dans les calculs.

En Angola, on ne va pas partir la fleur au fusil. On va jouer comme on sait le faire avec une équipe qui monte en puissance. Comme je vous le dis, ce sont des jeunes qui sont contents de vivre ensemble bien qu’ils n’aient pas beaucoup de matchs ensemble. On ira en Angola comme on est venu ici ».

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre