Burkina : Danielle Bougaïré nommée à la tête de la RTB

Le nom du nouveau patron de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB), la chaîne de télé et radio publique du Burkina est connu depuis ce 30 décembre 2014. C’est une femme et elle se nomme Marie Danielle Bougaïré/Zangreyanogho.

La suite après cette publicité

Le 24 décembre 2014, le  ministre de la communication, Frédéric Nikiéma, avait promis que l’identité du nouveau directeur général de la RTB allait être connue dans le courant de cette semaine. Chose due ce 30 décembre 2014, où le nom de Marie Danielle Bougaïré/Zangreyanogho, 52 ans, est sorti dans le conseil des ministres.

C’est donc sur  cette Maître assistante en communication et journaliste que le choix du comité interministériel a porté dans liste des nombreux candidats qui ont postulé à l’appel à candidature pour le recrutement du  remplaçant de Souleymane Ouédraogo.

Danielle Bougaire lors d'une formation au Centre de presse Norbert Zongo
Danielle Bougaire lors d’une formation au Centre de presse Norbert Zongo

Sa mission principale ne fait pas d’équivoque. Il s’agira pour elle de redorer l’image ternie de la RTB, en faire un média de service public ouvert à tous et qui traite l’information de façon impartiale et indépendante des chapelles politiques et, surtout, que la RTB ne soit plus la fenêtre à éloges des dirigeants politiques du moment.

La nouvelle directrice de la RTB n’est pas une inconnue de la « boîte », puisqu’elle y a travaillé en tant que journaliste  de  1988 à 1997 avant  d’obtenir un PHD durant son séjour aux Pays-Bas entre 1997 et 2004, nous apprend l’AIB.

De 2004 à 2013,  Marie Danielle Bougaire a enseigné à l’Université de Ouagadougou dans le département Communication et Journalisme.

Bougaïré est auteure d’une thèse portant sur «l’approche communicative des campagnes de sensibilisation au Burkina: le cas de l’excision, de la planification familiale et du SIDA» et de plusieurs articles dont «Les radios communautaires, outils de promotion des langues nationales au Burkina Faso(2012)» et «Radio et participation à la démocratie au Burkina Faso: l’exemple de la crise de 2012, SCL (revue ivoirienne des Sciences du langage, 2012). 


Photo Une : Danielle Bougaïré, lors de la proclamation du prix de la meilleure femme journaliste, en octobre 2013/Copyright Aouaga.com

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

8 commentaires

  1. Vive le burkina faso.ke dieu benis cette Dame et k’elle se donne pour rehausser le niveau de RTB car il ya beaucoup de rate sur nos emission.bonne et heureus fete a tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page