Luc Marius Ibriga menacé : « La meilleure des protections, c’est l’information publique »

Le Contrôleur Général d’Etat Luc Marius Ibriga a une position tranchée à propos du Régiment de sécurité présidentiel (RSP) qu’il ne veut pas voir perturber la bonne marche des affaires de la Transition. Il a également pris position pour la suspension des partis de l’ex-majorité.  Luc Marius Ibriga a récemment reçu un message de menaces dont il parle dans cet entretien qu’il a accordé à Burkina24.

La suite après cette publicité

Burkina24 (B24) : Nous avons reçu des informations selon lesquelles vous êtes menacés par le RSP, est-ce que vous confirmez ?

Ibriga (LMI) : Non ! Je ne peux pas affirmer que j’ai été menacé par le RSP. J’ai eu un message de menace d’une personne disant que j’ai été lâche et inconscient et que si j’étais un leader de venir à Kosyam pour dissoudre le RSP ; que si nous voulions la guerre on allait l’avoir et que moi et ma bande de salopards, si on n’arrête pas nos conneries on aura à faire à eux et qu’ils allaient dissoudre nos familles. Mais je ne peux pas affirmer que c’est un message qui a été envoyé du RSP. Mais c’est à propos de mes prises de position au sujet du RSP.

B24 : Est-ce-que le numéro était anonyme ?

LMI : Non. Le numéro était bien écrit. C’était le 60 .. .. …

B24 : Avez-vous porté plainte à la gendarmerie ?

LMI : Oui ; j’ai porté plainte depuis dimanche (ndlr : le 15 février) dernier puisque c’est dans la nuit du samedi que j’ai eu le message. Le message était plus ancien que ça puisque en regardant le message dans la nuit du samedi à dimanche dernier, je me suis rendu compte que le message datait du 8 février.

B24 : Cela veut dire que vous prenez la menace au sérieux alors ?

LMI : Une fois qu’il y a un acte du genre, en tant que juriste je sais que la première des choses à faire c’est de porter plainte. C’est ce que j’ai fait pour que l’autorité publique soit au courant, c’est tout.

B24 : Qu’est-ce que vous attendez après avoir porté plainte ? Vous espérez que ça aboutisse tout de suite ?

LMI : Maintenant, il appartient à la gendarmerie de faire les recherches nécessaires. Depuis lors, je ne me suis pas rendu à la gendarmerie pour savoir où est-ce qu’ils en étaient. Peut-être que je le ferai dans les jours prochains pour avoir des informations. Mais je pense que le plus important c’est que l’information soit donnée.

B24 : Avez-vous pris des dispositions dans le sens de vous protéger davantage?

LMI : Non, pas de disposition particulière.

B24 : Pourquoi ?

LMI : Parce que je considère que ce message peut venir de n’importe qui. Il peut être sérieux tout comme il peut être d’une personne qui a voulu m’apeurer peut-être. La meilleure des protections, c’est l’information publique.

B24 : Avez-vous un message à l’endroit de la population ?

LMI : Non je n’ai pas un message particulier. C’est seulement dire que c’est notre mobilisation et notre vigilance qui empêchera que les gens passent à l’acte. Parce que pour l’instant ce sont des menaces verbales, mais il n’est pas exclu que les gens puissent passer à l’acte.

Il n’y a que la mobilisation sociale qui soit un rempart parce que dans l’histoire du Burkina Faso, on a bien vu que les crimes de sang ont été la plupart du temps précédés par de telles campagnes de menace. Il n’y a que la mobilisation sociale qui peut permettre de protéger.

La rédaction

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

61 commentaires

  1. Le l?che, c’est celui qui se cache derri?re des num?ros jetables et tente de menacer. Et ce l?che pr?tend d?fendre le RSP. Qu’il aille demander au G?n?ral Sanogo au Mali o? ils se trouvent, lui et ses b?rets verts.

  2. Ces menaces sont ? prendre tr?s au s?rieux. le peuple Burkinab? doit prendre ses responsabilit?s dans les tous prochains jours en investissant les rues ? travers tout le pays pour d?noncer ces pratiques ignobles qui rappellent les temps sombres du r?gime Compaor?. Le peuple doit le faire pour ne pas ?tre encore une fois accus? par l’histoire de non assistance ? personne en danger–nous sommes tous comptables de l?assassinat de Norbert Zongo pour n’avoir rien fait afin de dissuader ses bourreaux malgr? ses multiples SOS.
    Quant ? la probl?matique du RSP, Il n?y a qu’une seule alternative: sa dissolution pure et simple et le red?ploiement de ses effectifs et de son arsenal dans les autres unit?s ; car aucune d?mocratie ne peut s’accommoder d’un tel monstre au passif macabre, institu? par Blaise Compaor? pour effrayer le peuple afin de r?gner ? vie. Nous voulons une arm?e v?ritablement nationale,unifi?e, r?publicaine,disciplin?e, qui prend fait et cause pour le peuple. Pas autre chose.

  3. Ce que j’ai ? dire au vier p?re qu’il fait beaucoup gaffe avc s’est propos dans affaires de RSP. Ou Bien Il N’a Qu’a Demand? ? Simon COMPAOR

  4. ?tant si honn?te et propre jusqu’? ce point la , pourquoi ne pas dire la v?rit? publiquement qu’?tant controleur G , vous devez avoir la retenue ?

  5. ?coutez! Arr?tons d’intoxiquer nos populations pour para?tre honn?te . Sinon nous tous le regretter ( vous avez dit et fait de sp?cial pour qu’on vous menace ?)

  6. encore vous , vous ?tes les seuls Burkinab?s honn?tes ? Publicit? inutile ( depuis et c’est le combien vous declareZ)

  7. Un sage a dit un jour ceci « Le jour o? tu verras un homme menacer un autre de mort, tu comprendras que lorsqu’on dit que l’homme est sup?rieur ? l’animal, cela ne vaut pas pour tout le monde »!

  8. il ya des gens dont leur finalit? n’est rien d’autre que de conjuguer le mal ds la vie des autres.professeur,tenez bon.? ses gens qui saisissent de l’accasion pr des commentaires ? inanit?,professeur,r?pondez levr par le silence…bonne transition.

  9. il ya des gens dont leur finalit? n’est rien d’autre que de conjuguer le mal ds la vie des autres.professeur,tenez bon.? ses gens qui saisissent de l’accasion pr des commentaires ? inanit?,professeur,r?pondez levr par le silence…bonne transition.

  10. la libert? d’expression est le socle fondamental de la d?mocratie. Le peuple d?mocrate prend les m?naces ? l’encontre de M.Ibriga au s?rieux et restera vigilan.On est plus ? l’?re des m?naces et des intimidations pour ses opinions. Merci.

  11. Pr je suis fier de vous et de vos prises de position sans ambages. C'est ?a un leader: dire haut et fort ce qu'il pense m?me si cela indispose les autres et intoxique leur respiration.
    Du reste, plus rien ne sera comme avant.

  12. Lambert,laisse cet ignorant ,moi observatrice je ne le calcule m?me pas.c est s?r qu il fait partie des pyromanes. Vous supportez Ibriga , c est bien.mais dites lui la verit? sur ces propos fascistes du 7 fevrier. Il a depass? les bornes. On se croirait en allemagne Nazie.

  13. gagagaga vs ne voulez donc pas etre un martyr pour la libert? d’expression et la d?mocratie au BF? Ahhhhh Ibriga donc tu as peur de mourrir?gagagaga un vrai leader assume avec conviction et sans peur son ideal politique; arretez de vs chatouiller et assumer avec cran vos prises de position. vaillante jeunesse Burkinab?, prenez vos distances d’avec ces leaders poltrons et paranos car ils ne st pas prets a mourrir pour un ideal politique ou social.que Dieu b?nisse et prot?ge mon tres beau pays le BURKINA FASO

  14. gagagaga vous ne voulez donc pas etre un martyr, pour la d?mocratie et la libert? d'expression pour le vaillant peuple du Burkina? Ahhhhhhhhhh Ibriga donc tu as peur de mourrir? gagagagaga un vrai leader assume avec conviction et sans peur son ideal politique; arretez LMI de vous chatouiller et assumer avec cran vos prises de positions,vigilence jeunesse burkinab?s ne vs laissez plus manipuler par des leaders poltrons gagagaga

  15. Je n’ai rien contre cet eminant juriste,mais je pense que lorsqu’on a le statut dont il joue et qu’on occupe le poste qu’il a,on devrait eviter de prendre position

  16. Je n’ai rien contre cet ?minent juriste,mais je pense que lorsqu’on a le statut dont il joue et qu’on occupe le poste qu’il a,on devrait ?viter de prendre position.En m?me temps je condamne ces menaces dont il est objet

  17. Oui d’accord avec vous que la meilleure protection est l’information publique mais il peut aussi s’agir dans certains cas d’une victimisation qui est parfois utilis?e comme arme m?diatique, en politique, pour arriver ? ses fins avec le coup de pouce de l?opinion.

  18. A?e professeur dites selma que vous avez peur, chaque jour les gens re?oivent des menaces mais ils ne sortent pas pour ?taler leur peur sur la place publique pr autant.

  19. C’est comme cela vous avez flatte Lougue et il es devenu handicap? pendant que vous courrez derni?re vos prostitu?es . Ibriga, balle a terre , personne ne t’en veux

  20. C’est comme cela vous avez flatte Lougue et il es devenu handicap? pendant que vous courrez derni?re vos prostitu?es . Ibriga, balle a terre , personne ne t’en veux

  21. C’est exact camarade Observatrice Bf.nous sommes contre les menaces mais que chacun assume les cons?quences des ses actes. Hier c’?tait juda, pardon Zida qui jouait a la Vuvuzela. Cons?quences: il a du fuir se cacher sous le pagne de sa femme en pleine journ?e. Aujourd’hui c’est ibriga qui pisse d?j? dans dans son cale?on . Soyons mod?r? et tout ira bien

  22. C’est exact camarade Observatrice Bf.nous sommes contre les menaces mais que chacun assume les cons?quences des ses actes. Hier c’?tait juda, pardon Zida qui jouait a la Vuvuzela. Cons?quences: il a du fuir se cacher sous le pagne de sa femme en pleine journ?e. Aujourd’hui c’est ibriga qui pisse d?j? dans dans son cale?on . Soyons mod?r? et tout ira bien

  23. Je suis satisfait de boucoup de vos propos sauf observatrice qui me semble un ?l?ment du RSP. J’ajouterai en disant ceci. M. Ibriga,demain il faut encore plus traiter les traitres du pays de vomisson de chien car il ne m?ritent plus vivre dans le Faso du peuple burkinab?. Quant au RSP, je pense que le peuple ne demande pas leur dissolution, mais plut?t leur d?placement de la pr?sidence pour porter un autre nom. En exemple Regiment de S?curit? Territoriale.

  24. Je suis satisfait de boucoup de vos propos sauf observatrice qui me semble un ?l?ment du RSP. J’ajouterai en disant ceci. M. Ibriga,demain il faut encore plus traiter les traitres du pays de vomisson de chien car il ne m?ritent plus vivre dans le Faso du peuple burkinab?. Quant au RSP, je pense que le peuple ne demande pas leur dissolution, mais plut?t leur d?placement de la pr?sidence pour porter un autre nom. En exemple Regiment de S?curit? Territoriale.

  25. le sorcier est habitu? a manger mais c’est fini pour lui qui aille voir au Diable plus jamais de tuerie au Faso Sanctifi?. Papa trankil rien de mauvais a vous..tes frer tes enfants tes femmes et filles sont l? a tes cot

  26. La peure ne doit jamais prendre le dessu des combats du peuple et ceux qui oeuvrent avec le peuple auront toujours la place chez le peuple. Dieu benisse BF

  27. Ah Mr Ibriga se sont les consequences de vos propos fascistes le 7 fevrier a la place des nations. Il faut eviter de fruster les autres. vous traitez l ex majorit? d ordure .c est des propos degradants de la part d un controleur Etat . Neamoins je Suis contre ces menaces. Desormais evitez ce genre de propos

  28. Les lions continueront de rod? autour de l’enclos mais il n’y aura pas de victimes parmi les brebis.leurs d?pouilles est r?serv?s aux vautours.
    Courage tonton et ? tout le peuple int?gre.
    VIVE LE FASO!

  29. Nous sommes tous mobilis?s. Rien ne vous arrivera. De toute fa?on, le rsp sera dissout. Ce n’est pas seulement votre choix, ni le mien. C’est le choix du peuple burkinab

  30. ne craigneriez rien cher professeur dieu seraavec vous ? tout moment faites votre job comme il se doit nous la jeunesse nous sommes pret ? sacrifier nos vie pour que des burkinab? retrouvent leur dignit

  31. Ya rien en face mon vaillant Professeur!!! La moindre tentative sera fatale pour l’auteur de la tentative qui sera hautement punissable!!!

  32. mon prof mieux vaut te confier a ton vigile que de te confier a aux gendarmes du burkina le seul bon gendarme se trouve a fada;