Salif Lamoussa Kaboré libéré

L’ancien ministre des mines et de l’énergie de Blaise Compaoré, Salif Lamoussa Kaboré, par ailleurs ancien directeur général de la SONABEL, arrêté et incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), a été libéré, a appris Burkina24  de sources proches du ministère de la justice.

La suite après cette publicité

Les raisons de cette libération ne sont pour le moment pas encore précises ni si elle est provisoire ou définitive. Un communiqué du ministère de la justice devrait donner plus d’informations.

Mais du côté du parti de l’ancien ministre, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l’heure est déjà à la satisfaction, a confié à Burkina24, le président du directoire, Léonce Koné, qui ignore aussi pour le moment le motif de cette libération.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

14 commentaires

  1. Observatrice bf, la justice nous rendra la v?rit? dans les prochaines semaines ou mois. Vos qualifications ou reproches seront confirm?es ou infirm?es.

  2. Vous criez haut et fort que les arrestations des membres du gourvernement compaor? sont des prisoniers politiques.c’est ce que notre humble pr?sident thomas sankara et biens d’autres n’ont pas benefici?.donc vous ?tes des assassins politiques.

  3. tu vie ou tw? si tu es son play station (maitresse) cela nous fout au pole nord.il est l ‘incarnation du vol et du mal(trafic de bebe) qu ‘on nous dise pourquoi il est provisoirement liberer.

  4. Sacr? ne connais pas volleur,ya des grands volleurs ici ,comme ceux qui ont mit les banque en faillites,les Faso yars ,sont libres,pour salif la jalousie,mais Dieu est grand

  5. Jules Wadre , donne moi la signification du mot voleur. Tu sais pourquoi ce Mr a ?t? arr?ter et jetter ? la maco ? C est par simple jalousie et pour contenter les OSC.

  6. Ce Mr est un bosseur , qu a t il fait ? Il a subi la jalousie de Luc Ibriga l incomp?tent contr?leur revanchard. Mais heureusement qu au faso il y’a toujours des juste malgr? le r?gime d exception que nous vivons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page